Israël-Hamas: 7 faits notables qui vous ont peut-être échappés

La dernière vague d’escalade entre Israël et le Hamas a de nouveau montré que, depuis le début des marches de retour, l’escalade est devenue de plus en plus intense et sévère. Voici 7 faits notables qui vous ont peut-être échappés…

Les barrages massifs de roquettes et d’obus de mortier ont été tirés par le Hamas, le Jihad islamique palestinien (JIP) et d’autres organisations terroristes. Ils ont pris fin le 5 mai 2019 après minuit. Au cours de l’escalade de deux jours, 690 roquettes et obus de mortier ont été tirés (au cours de l’opération Barrière Protectrice, une moyenne de 150 roquettes et obus de mortier ont été tirés chaque jour).

Le système de défense aérienne Dôme de Fer a intercepté plus de 240 roquettes. La plupart des tirs de roquettes ont visé des cibles civiles. Bon nombre d’entre eux sont tombés près d’immeubles et d’institutions publiques.

  1. Contrairement aux escalades précédentes, des barrages de dizaines de roquettes ont été lancés simultanément. Le nombre de tirs était sans précédent.
  2. La portée des objectifs a été progressivement augmentée. Outre les localités israéliennes proches de la bande de Gaza, des tirs de roquettes ont été lancés sur des villes du Nord du Néguev et de la plaine côtière du sud (Rehovot, Gedera, Ashdod, Beersheba).
  3. Alors que des obus de roquettes et de mortier étaient tirés sur les localités proches de la bande de Gaza, des barrages ont été délibérément lancés sur des centres-villes (Beersheba, Ashdod, Qiryat Gat, Ashqelon) pour attaquer la population civile.
  4. Malgré leurs menaces, le Hamas et le JIP n’ont pas tiré de roquettes dans la région centrale d’Israël (la région de Tel Aviv). Apparemment, ils économisaient cette étape pour la suite de l’escalade ou pour l’un des tours suivants.
  5. Le JIP a déclaré qu’il utiliserait ses fusées Badr 3, qui, selon lui, ont des capacités particulièrement destructives. Outre les attaques à la roquette et aux obus de mortier, le Hamas a tenté d’attaquer les forces terrestres de Tsahal avec des drones. Les forces de Tsahal ont empêché ces attaques (Porte-parole de Tsahal, 5 mai 2019).
  6. Un missile antichar Kornet a été lancé sur un véhicule civil israélien à un carrefour près de la ville de Sderot, dans le Sud du pays. Le véhicule a été touché et le conducteur a été tué. Un bus à proximité transportant des soldats n’a pas été touché. La branche armée du Hamas a revendiqué la responsabilité d’avoir frappé une jeep de soldats de Tsahal avec un missile guidé. L’attaque a été filmée dans une vidéo (Sawt al-Aqsa, 5 mai 2019).
  7. En plus des roquettes et des obus de mortier, le Hamas a tenté d’attaquer le cyberespace israélien. Les tentatives ont été empêchées avant que le plan puisse être mis en œuvre. Dans le cadre des mesures préventives prises par Tsahal, des avions de l’armée de l’air israélienne ont attaqué le bâtiment al-Ghussein de la ville de Gaza où le réseau informatique du Hamas était opérationnel, détruisant ainsi ses capacités opérationnelles (Porte-parole de Tsahal, 5 mai 2019).

2 pensées sur “Israël-Hamas: 7 faits notables qui vous ont peut-être échappés

  • Avatar
    16 mai 2019 à 20 h 09 min
    Permalink

    Et qu’a détruit Israël ?
    Quelle a été la riposte d’Israël ?
    Benjamin Netanyahou a dit qu’ils ont eu leur compte !
    Qu’en est-il ?

    Répondre
    • Avatar
      26 mai 2019 à 14 h 52 min
      Permalink

      Ils sont complice, il faudrait etre aveugle pour pas le voir!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *