Israël flaire la signature d’un mauvais accord avec l’Iran la semaine prochaine

Les Etats-Unis envisagent de laisser Téhéran faire fonctionner des centaines de centrifugeuses en secret, dans un bunker souterrain fortifié en échange de certaines limites sur le fonctionnement d’autres centrifugeuses sur d’autres sites. Il est probable que le Bunker ne pourra pas être attaqué par l’aviation.

Ce compromis a été conclu au début de la dernière série de pourparlers entre le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif en Suisse. Les deux parties travaillent à combler les lacunes avant l’échéance de la semaine prochaine pour un accord-cadre.

Rouhani a posté sur son compte Twitter que « la levée de toutes les sanctions injustes » serait une condition nécessaire dans tout accord. Selon un rapport de l’Iran, le régime islamique croit que la conversation téléphonique avec trois autres dirigeants du monde, qui ont accepté les conditions iraniennes, va « changer fondamentalement les négociations. » Il se peut que les négociateurs iraniens se retrouvent face à une coalition de pays européens qui n’accepteront pas d’emblée ces conditions et exigeront des efforts plus conséquents de l’Iran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *