Israël : Et tu accoucheras…en dansant

Pourquoi enfanter dans la douleur lorsque l’on peut accoucher en dansant ? (Vidéo ci dessous)

Il est vrai que cette alternative est relativement nouvelle car depuis la nuit des temps, le livre de la Genèse- Chapitre 3- Verset 16, à contrario, rapporte que D. aurait dit à la femme : « J’augmenterai la souffrance de tes grossesses et tu enfanteras dans la douleur »…

Ce qui fut dit fut fait… Et comme D. ne fait jamais les choses à demi, il fit en sorte qu’il n’existât pendant des siècles nulle douleur plus effroyable que celle de « mettre-bas » le petit d’homme !

Il faudra attendre le 20ème siècle, partant du principe qu’il est très dommage de gâcher cet instant merveilleux, le bonheur intense de mettre un bébé au monde, pour que la science se penche sur le problème.

Un accouchement (dit) sans douleur

Ainsi sont apparus des paliatifs plus ou moins aboutis, des tentatives plus ou moins réussies !

Sur le modèle de la reine Victoria, la première à bénéficier en 1853 d’un accouchement sous anesthésie totale pour l’aider à mettre au monde son huitième enfant, Léopold, il fut un moment de bon ton de faire de même, ce qui présentait toutefois un certain danger pour ne pas dire un danger certain !

Dans les années 1960 il fut question de proposer à la femme un accouchement (dit) sans douleur, en fait une méthode de respiration, conçue par madame Lagroua-Weil et le docteur Pierre Simon, tous deux membres fondateurs du « planning familial », une institution révolutionnaire pour l’époque à qui l’on doit, avec le soutien de madame Simone Weil, le vote d’une loi légalisant le droit d’avorter sous certaines conditions.

Aujourd’hui, toutes ou presque toutes les femmes peuvent profiter de la méthode dite « Péridurale », une anesthésie qui empêche tout ressenti de douleurs et dont la conséquence logique est que désormais l’accouchement se vit en dansant !

La salle de « travail » s’est transformée en salle de danse !

Et bien sûr, c’est en Israël, terre des miracles, à Ashdod plus précisément, qu’un tel défi put être relevé.

Sur le net, le maire de cette jolie ville sise en bord de mer en est très fier à juste titre : Rien de meilleur pour détendre médecins, infirmières et patientes, mettre tout ce joli monde en demeure d‘accueillir le prochain bébé comme un roi.

Et de préciser ; « Cette méthode de relaxation et de gestion du stress est utilisée dans les salles d’opération des principaux hôpitaux des États-Unis. Elle préconise l’utilisation de la musique, du mouvement et de la danse conjointe pour la mère et l’équipe qui l’entoure.

(La danse est encore plus utile dans les cas de césarienne) .

Un bienfait pris en charge par Meital Tamir, directrice du service maternité ainsi que le personnel de ce service à l’hôpital comme enregistré sur la vidéo ci-après !

 

Vos mères et grands-mères hurlaient de douleur ?

Les temps ont changé !

Vous, vous danserez maintenant !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *