Israël-Espagne: Un supporter israélien a-t-il tenté de poignarder Isco ?

Isco était-il une cible ? Est-on passé tout près d’un drame lundi soir dernier à Jérusalem ? Juste après le coup de sifflet final de la rencontre entre Israël et l’Espagne (victoire 1-0 de la Roja), un groupe de six hommes a réussi à s’infiltrer sur la pelouse. L’un d’entre eux, que l’on a dit armé d’un couteau, a même réussi à s’approcher d’Isco.

Sauf qu’il n’y a jamais eu de couteau. Juste des ados en mal de sensation fortes qui souhaitaient approcher leurs idoles. La Fédération israélienne a tenu à démentir la rumeur selon laquelle l’un des jeunes gens possédait un couteau.

Le couteau mentionné par la presse

Pourtant, la presse internationale a relayé l’incident en évoquant la présence d’un couteau que personne pourtant n’a vu ni retrouvé. Idem pour le Times of Israel. « Il s’est séparé du groupe et s’est dépêché d’approcher Isco. Quand il s’est approché, le couteau est tombé de ses mains et il a été arrêté par la police avant d’atteindre Isco », précise le journal en ligne.

«Selon toutes les informations que nous avons, il n’y a aucun témoin ni aucun indice permettant de penser que l’un d’entre eux était armé d’un couteau», a réagi le directeur de la communication de la Fédération, Shlomi Barzel, auprès du quotidien espagnol Marca.

La police dément

Plus tôt, un membre du staff de sécurité du stade avait pourtant affirmé au média israélien YNET qu’un jeune homme avait laissé tomber un couteau de sa poche alors qu’il s’approchait du milieu du Real Madrid Isco, avant d’être arrêté à temps par la police.

Selon le porte-parole de la police locale, Micky Rosenfeld, les joueurs espagnols n’ont couru aucun risque. « Il n’y a eu aucun incident lié à la sécurité. Les mesures habituelles de sécurité ont été prises pendant et après le match », a-t-il assuré. « Aucun indice ne permettait d’affirmer que quelqu’un était armé d’un couteau », a-t-il ajouté. Immédiatement interpellés par la police, les six jeunes supporters ont passé la nuit au poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *