Israël décide stratégiquement de combattre les islamistes en Syrie

Le profil pro-islamiste au sein des groupes insurgés à la frontière israélienne, plus exactement à Quneitra, se traduit par un virage à 180° de la position et de l’attitude de l’armée israélienne envers ces insurgés. Dorénavant, Tsahal se montrera moins conciliante envers la rébellion et plus encline à aider les troupes d’Assad à repousser les attaques rebelles. Cette situation en appelle à des actions de rééquilibrage fragile, aussi bien à Jérusalem qu’au sein de Tsahal. Quoi que ne cherchant absolument pas à favoriser une victoire d’Assad, Israël n’a absolument pas envie, de voir la branche syrienne d’Al Qaïda, Al Nusra, prendre le contrôle du secteur syrien du Golan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *