Israël a un besoin urgent de Kippour

Est ce que nous aiguisons nos intentions? Par Sivan Rahav-Meir

Nous parlons tout le temps des « prières des Jours Terribles », nous parlons de « prières et manifestations », et comment, combien et où il est permis de prier (ou de manifester) mais nous ne parlons pas de l’essence des prières. Peut-être que si nous nous connections un instant au message de Yom Kippour, si nous l’intégrons nous serions capables de moins nous battre contre le durcissement du confinement.

En effet que dit-on réellement là, dans ces prières dont tout le monde parle? Tout d’abord, qu’on devrait assumer la responsabilité de nos erreurs. « Nous sommes coupables (achamnou), nous avons fauté (bagadnou) », nous et pas les autres. L’essence de Yom Kippour est la confession. Ce n’est pas l’autre secteur, ce n’est pas le politicien que je déteste, ce n’est pas le responsable du projet. J’ai tort aussi.

Mais après avoir reconnu sa culpabilité, on ne sombre pas dans la culpabilité, mais on comprend qu’il est également possible de corriger. Yom Kippour vous permet de redémarrer le système, de supprimer ce qui n’a pas fonctionné et de recommencer. Il est vrai que nous avons fait une erreur, nous nous sommes trompés, nous nous sommes embrouillés en cours de route, mais nous avons encore une chance d’être sauvés. La porte est ouverte.

Ce n’est pas un dicton écrit dans le livre de prière, c’est le but du jour saint de l’année: prendre ses responsabilités et commencer à corriger. Il me semble que l’État d’Israël a un besoin urgent de Yom Kippour en ce moment.

Sivan Rahav Meir est une journaliste de renom au sein de la 12e chaîne de télévision israélienne. Chaque jour, elle offre un petit enseignement de Torah. Il est diffusé un peu partout dans le monde dans une dizaine de langues.

Une pensée sur “Israël a un besoin urgent de Kippour

  • Avatar
    27 septembre 2020 à 9 h 53 min
    Permalink

    chavou atov,et gmar hatimatova
    il y a une chose qui n’est pas compatible,
    comment ont peux autoriser des manifestations,et interdire de prier,une chose ne vas pas ,le systeme juridique est pouri.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *