Iran : les mollahs ne sont pas défendables par Ivan Rioufol

Toujours se méfier de l’unanimisme médiatique : ses tambours et grosses-caisses empêchent d’entendre d’autres partitions. Contre Donald Trump, qui a confirmé mardi soir sa décision de rompre l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, l’affaire est entendue : voilà le président des Etats-Unis intronisé, ce mercredi, “déstabilisateur de la planète”. Sa décision est “un coup grave porté à la sécurité […]Lire la suite sur lphinfo.com