Iran : les mollahs et la prière juive pour la pluie

En Iran, la sécheresse est devenue une urgence majeure. Les lacs et les barrages sont à sec et de nombreuses villes sont menacées de coupures d’eau. Cette épreuve est bien sûr le fait des caprices climatiques, mais aussi de l’incurie de pouvoirs publics qui n’ont que tardivement pris conscience de la gravité du fléau.

La pluie se fait rare en Iran. Des séances de prières collectives sont parfois organisées par les mollahs. Et comme rien n’y fait, les dépositaires des autres religions ont été appelés à la rescousse. Une cérémonie qui se répète tous les ans. Ci dessous, un enregistrement datant d’il y a 3 ans.

Devant un portrait de l’Ayatollah Khomeiny, et sous l’œil indifférent d’un homme de foi local, une jeune juive implore le ciel de faire tomber la pluie sur la terre d’Iran.  Dans sa supplique, devant une assemblée apparemment œcuménique, la jeune fille qui porte le voile, récite des versets en hébreu de la prière de la pluie et les adapte en persan.

Après avoir accusé Israël de voler les nuages iraniens, sera-t-il reproché aux juifs de ne pas avoir assez bien prié pour la pluie ?

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *