Intelligence artificielle : Quelles limites pour ne pas aller trop loin ?

Intelligence artificielle : Amalgame impie ou réflexion objective : peut-on imaginer qu’à l’instar de D. créant l’homme à son image, l’homme fit de même avec ses robots ?

Ni Dieu mais ni diable non plus : L’homme n’est qu’un apprenti sorcier …. Allégation existentielle ou iconoclaste, toujours est-il qu’aujourd’hui, qu’elle le veuille ou pas, l’humanité se doit de maîtriser sa créature !

Dès à présent on est à même de constater que les robots sont capables du meilleur comme du pire. Programmés pour sauver des vies, faire des travaux pénibles, protéger les plus faibles, s’opposer à la violence en général ou bien ciblée, ils peuvent commettre les pires des crimes avec la même facilité…

Que faire face à une Intelligence Artificielle, ( IA )  mal ou  à peine dominée ? Ecouter les mises en garde d’un certain Elon Musk et constituer une équipe grâce aux dons du richissime juif fondateur de l’Allen Institute pourrait engendrer une première amorce de réponse…

Les 3 règles pour ne pas aller trop loin

Ainsi, Oren Etzioni, chercheur et directeur de ce fameux « Allen Institute », propose trois règles à adopter avant qu’il ne soit trop tard.

1) L’Intelligence Artificielle doit être soumise aux mêmes lois que celles qui s’appliquent au comportement humain. Elle est responsable de ses actes. En aucun cas elle ne doit pouvoir s’excuser d’un quelconque comportement illégal».

2) L’usage de la robotique doit être clairement signalé et labellisé comme tel aux consommateurs. Arnaques et mensonges, dans tous les secteurs d’activité, doivent être impossibles.

3) L’IA doit obligatoirement passer par le consentement de l’utilisateur pour conserver ses informations personnelles. Si l’on en croit l’étude de l’institut Forrester, d’ici cinq ans 85% des interactions clients seront gérées par l’intelligence artificielle.

On n’arrête pas le progrès, ni ses menaces cauchemardesques mais non plus toutes ces perceptives des plus prometteuses…

Ajoutez à cela que l’histoire humaine n’est qu’une éternelle répétition. Depuis la nuit des temps l’homme à chercher à dominer l’homme ou ses créatures.

Rappelez-vous… Déjà en 1942, arroseur arrosé, l’écrivain de science-fiction Isaac Asimov avait proposé trois lois pour reprendre la main sur ses « robots positroniques » !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “Intelligence artificielle : Quelles limites pour ne pas aller trop loin ?

  • Avatar
    27 septembre 2017 à 23 h 45 min
    Permalink

    Arrêtez de mélanger sf et réalité. Les robots actuels sont aussi intelligents que votre smartphone, et aussi pleins de bugs… Ça ne fait rien d’intelligent, ça n’a pas conscience d’exister, c’est juste des automates programmés.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *