Instagram, nouvel outil de la propagande iranienne

Dans un pays qui bloque l’accès à Twitter, Facebook, YouTube, ainsi qu’à de nombreux autres sites internet depuis 2009, c’est par l’intermédiaire du réseau Instagram qu’un élève imam, pro-régime a réunit une collection de « gentils imams » dans des situations de la vie quotidienne.

Les principaux programmes pour contourner la censure (réseau virtuel privé ou pare-feu) sont bloqués en Iran. Selon des chiffres officiels, plus de 30 millions d’Iraniens utilisent néanmoins Internet. L’application de partage de photos, Instagram, déjà populaire auprès des jeunes iraniens, attire à présent un nouveau public : des imams.

Au ski, à moto, jouant au basket, posant près d’un sapin de Noël… des membres du clergé iranien veulent donner une autre image d’eux en s’affichant sur les réseaux sociaux, loin de la rigidité, de l’anti-américanisme, de l’hostilité à l’Occident et des violations répétées des droits de l’homme dont ils sont le symbole.

« Le compte Instagram qui publie des photos d’imams tirées de leur vie de tous les jours est devenu un succès sur les réseaux sociaux en Iran, avec plus de (13.000) abonnés », écrit la BBC sur son site, lundi.

Le compte intitulé « Talabetoday » (talabeh étant un séminariste qui suit un cursus religieux afin de devenir imam) a été créé par un séminariste iranien, Masoud Zareian, originaire de Mashhad, dans le nord-est du pays. L’homme, qui est également réalisateur de documentaires, se dit en faveur du clergé iranien, rapporte la BBC.

1_635P_430301_large

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *