Impression en 3D : Israël invente le vêtement anti-agression

 

Dernier cri, lien incontournable dans le domaine de la mode, grâce à « l’impression en 3D » telle qu’employée en Israël, non seulement vêtements et bijoux se doivent de vous aller à merveille, mais aussi de vous protéger de toutes les attaques, toutes les agressions possibles en cette période des plus agitées.

Dans ce monde encore balbutiant, les designers israéliens ont ouvert des horizons inimaginables il y a six mois encore !

Parmi quelques-uns des plus inventifs il suffit de citer Noa Raviv et Danit Peleg, à la tête de sociétés qui n’ont pas hésité à proposer leur collection entièrement conçue de cette façon ou bien encore Eden Saadon et sa ligne de lingerie ornée de dentelles innovantes à souhaits.

Toujours plus fort, il y a mieux encore !

Mais on ne parlera jamais assez d’un autre designer israélien, Nitzan Kish qui utilise aussi la fameuse « Imprimante en 3D » pour créer des vêtements et des bijoux mais qui propose un nouvel accessoire essentiel, un petit « plus » peu ordinaire : L’autodéfense !

Et il ne s ‘agit pas en l’occurrence d’un simple effet de manches pour se faire connaitre… Malheureusement les statistiques parlent d‘elles-mêmes !

En Israël, une femme sur trois subit une agression sexuelle au cours de sa vie et une femme sur sept est violée, si l’on en croit « l’Association des centres d’aide aux victimes de viol » !

« Et nous savons tous que ces femmes agressées encore plus nombreuses, la plupart des victimes n’osant pas dénoncer leurs bourreaux », déclare Nitzan qui ajoute parler d’expérience. – « Formée au karaté et au ninjutsu depuis mon plus jeune âge, j’ai moi-même été confrontée à ce genre de problème, alors que j’étais étudiante à l’Académie des arts et du design Bezalel de Jérusalem, le jour où dans un bus bondé, un homme a commencé à me menacer sans que personne ne bouge !

Vêtements & bijoux devenus des armes de pointe : Mais comment ça marche ?

Rien que de très simple mais encore fallait-il y penser !

Et oui, fort de son vécu, elle a imaginé ses vêtements et ses bijoux munis d’une application qui se doit de protéger le corps de celles qui les portent mieux qu’une « armure » ne saurait le faire en cas d’agression.

Si « quelque chose » devait arriver au porteur de ces vêtements ou bijoux, il lui suffirait d’appuyer sur un capteur mis en place tout exprès pour qu’aussitôt une personne désignée par ses soins reçoive immédiatement, (dont incluses ses données géographiques), une notification sur son téléphone portable et prévienne la police !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *