Im Tirtzou : « C’est indigne de comparer la Shoah à une défaite arabe qu’ils osent appeler Nakba »

Les organisations de survivants de l’Holocauste ont exprimé leur indignation mardi après avoir appris que l’Institut Van Leer de Jérusalem a prévu d’organiser un événement comparant la commémoration de l’Holocauste à celle de la Nakba palestinienne (le terme arabe pour le déplacement des Palestiniens pendant la guerre d’indépendance de 1947 à 1949). « C’est apparemment le premier clou dans le cercueil de la mémoire de la Shoah et de l’héroïsme juif », affirme le chef d’une organisation de survivants.

L’événement du 7 septembre aura lieu en « l’honneur » des éditeurs d’un nouveau livre intitulé « L’Holocauste et la Nakba : Mémoire, Identité nationale et judéo-arabe. » Le livre – qui est une compilation de différents articles et essais – est une collaboration entre l’Institut et le Méouchad-Sifriat Poalim Publishing Group Hakibboutz.

Le lancement du livre a suscité une forte réprimande du groupe de défense Im Tirtzu, qui décrit sa mission comme « le renforcement et la promotion des valeurs du sionisme en Israël. » Le groupe a écrit à l’Institut Van Leer de Jérusalem une lettre exigeant d’annuler l’événement. « Nous sommes très préoccupés par cette comparaison absurde entre l’Holocauste du peuple juif européen – où des millions de Juifs ont été brûlés à mort, ont été tués à force de coups et enterrés vivants, parce qu’ils étaient simplement juifs – et la défaite colossale des ennemis d’Israël lors de la guerre d’Indépendance, qui est vu par les arabes comme la Nakba. Si les kibboutzim considèrent que les Palestiniens ont vécu une catastrophe, pourquoi ne leur cèdent-ils pas leurs terres et leurs usines. Ils ont refusé d’intégrer chez eux les infiltrés alors qu’ils ont fait une féroce campagne de presse en leur faveur, ils ne risquent pas de donner un pouce de leurs terres aux Palestiniens. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *