Ils manifestent pour Gaza…la police palestinienne charge !

 

Voilà des images qui feront réfléchir (ou pas), les aficionados de la révolte exclusive et spécifique en faveur du Hamas qui contrôle d’une main de fer la bande de Gaza.

La police palestinienne qui charge la foule ? La scène se déroule à Ramallah. Des centaines de personnes descendent dans la rue pour soutenir les émeutiers téléguidés par le Hamas et qui font le coup de force contre Tsahal. Des Palestiniens qui soutiennent d’autres Palestiniens, quoi de plus normal.

D’ailleurs, à travers la planète, des milliers de personnes ont soutenus les Gazaouis contre Israël. Des Gazaouis qui veulent en découdre. Jets de cocktails Molotov, tentative d’infiltration en Israël, cerfs volant enflammés…bref, des pacifistes comme les décrivent parfois, les médias occidentaux.

La police palestinienne : « Va faire le journaliste chez toi, pas ici ! »

Sauf que la situation binaire dépeinte par les ennemis d’Israël, ne se vérifie pas dans les faits. Lorsqu’à Ramallah, on apporte son soutien au Hamas (ennemi juré du Fatah), on se reçoit des coups.  Une manifestation violemment réprimée, comme en témoigne les trois vidéos ci-dessous. Sur l’une d’entre elle, un journaliste est agressé par un membre de la sécurité palestinienne qui lui hurle, « va faire le journaliste chez toi, pas ici ! »

Pour rappel, l’Autorité palestinienne a décrété des sanctions contre le Hamas. Ramallah refuse de régler les factures qui s’accumulent dans la bande de Gaza. On attend avec impatience les réactions et condamnations des BDS et autres idiots utiles…et bien sûr une résolution à l’Onu sur l’emploi exagéré de la force par la police palestinienne et une autre sur l’absence de liberté de la presse au sein de l’Autorité palestinienne.

Je plaisante bien sûr…

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *