Il reconnait le meurtre du jeune arabe qui avait été brûlé vif au mois de juin

Yossef Haïm Ben David, l’accusé principal dans l’affaire du meurtre de Mohamed Abou Hadir, brûlé vif au début de l’été 2014, a finalement reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il avait jusqu’à présent nié son implication dans l’enlèvement et le meurtre du jeune arabe. L’avocat de Ben David affirme que l’état mental de son client ne lui permet pas de passer devant la justice car il n’était pas responsable de ses actes au moment des faits. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *