Il est interdit de célébrer un but en Algérie à la mémoire des victimes de Paris!

Comme le font beaucoup de joueurs du monde entier dans ce cas-là, après les embrassades, il soulève son maillot pour laisser apparaître son t-shirt, sur lequel est inscrit un message. Un petit message qui nous va d’ailleurs droit au cœur : « ICI, C PARIS ». Les choses auraient pu en rester là. Mais non ! cet anodin message de solidarité avec les victimes des attentas islamistes du 13 novembre a déclenché la colère des dirigeants du club : « La direction du CA Batna a, en effet, suspendu, à titre conservatoire, et ce jusqu’à nouvel ordre, le joueur juste après la confrontation, en lui infligeant, en sus, une amende. » Si le joueur avait exprimé un soutien à la population de Gaza, aurait-il reçu la même punition ? »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *