Il embrasse la photo de sa mère. Le terroriste est toujours en fuite

 

Ils étaient des centaines à défiler, mardi, dans la zone industrielle de Barkan. C’est à cet endroit que deux israéliens avaient été assassiné par Ashraf Naalowa un terroriste palestinien.

Une photo déchirante. Un bébé embrasse le portrait  de sa défunte mère. Un mois après les assassinats de Kim Levengrond-Yehezkel et Ziv Hajbi, commis par un terroriste palestinien, la traque continue. Au cours de la manifestation qui s’est tenue cette semaine, l’enfant de Kim a été hissé par son père vers une photo représentant sa défunte mère. Le bébé a spontanément embrassé le portrait.

Parmi les manifestants présents, certains s’étaient attachés les mains pour rendre hommage à Kim, abattue alors qu’elle avait été menottée.

Indignation des familles

Peu de temps avant le rassemblement, Tsahal a indiqué que seuls les deux premiers étages du domicile du terroriste seraient démolis. Les étages du hauts resteront donc en place. Une décision qui a provoqué l’indignation des familles des victimes.

Kim Levengrond Yehezkel était originaire de la ville de Rosh Haayin, dans le centre d’Israël, tandis que Hajbi habitait Rishon Lezion.

Nathalie Sivan

Nathalie Sivan

Chroniqueuse invétérée de Coolamnews, Nathalie est une passionnée de la société israélienne, de ses particularismes, ses richesses humaines mais aussi de ses incohérences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *