IKEA en Israël. Et de 5 ! Pas mal pour un antisémite notoire…

 

Les affaires sont les affaires et ce n’est pas le fondateur suédois de la marque, Mr Ingvar Kamprad, décédé en janvier dernier à 91 ans qui aurait pu dire le contraire !

Un vieux monsieur parti de rien et dont la fortune était estimée à 43,3 milliards CHF(37,3 milliards d’euros), le plaçant au troisième rang des milliardaires européens, selon un magazine économique suisse !

Un vieux monsieur indigne qui trimbalait bien des casseroles que ce soit à propos de la « Création de la nébuleuse IKEA dont il déclarait les fonctions exécutives, la stratégie, la conception des produits en Suède, mais sur le plan juridique et comptable, les répartissait entre fondations et sociétés aux Pays-Bas, au Luxembourg, en Suisse et au Liechtenstein ».

Un vieux monsieur qui trimbalait bien plus grave encore, « malgré tous ses efforts pour en diminuer l’impact, cette détermination, ce choix de tisser des liens plus qu’étroits avec les nazis suédois pendant et après la Seconde Guerre mondiale… » !

Il faut dire que pareil parrainage devait aider lorsque l’on sait que la saga de ce milliardaire peu intéressé par les études, commença en 1943, date à laquelle il se lançait dans le commerce !

Mais d’où vient ce nom d’IKEA ?

On n’est jamais si bien servi que par soi-même, voyez plutôt : IKEA est un acronyme conçu à partir de ses noms, prénoms et adresse postale personnelle : Ingvar – Kamprad, Elmtaryd -Agunnaryd !

Mais si l’homme était imbu de lui-même il vivait chichement, s’habillait dans les friperies et fuyait les médias qui raillaient sa Volvo hors d‘âge et les points sur sa carte de fidélité au supermarché.

Et pourtant il ne pouvait se plaindre de ne pas avoir les moyens !

A la date de sa mort le 28 janvier dernier, le groupe Ikea comptait 403 magasins sur tous les continents, employait 190.000 personnes et générait un chiffre d’affaires annuel de 38 milliards d’euros.

Ceci-dit, à la date de son décès il avait participé non seulement à la mise en place de 4 magasins du groupe en Eretz, l’un à Netanya, le deuxième à Rishon Letsion, le troisième à Kiryat Ata et le quatrième à Beer Sheva mais avait approuvé l’ouverture d’un cinquième à Jérusalem !

Pas à Jérusalem…

Il y a toujours une petite erreur : IKEA a annoncé ce mardi l’ouverture de son cinquième magasin en Israël, non pas dans la capitale du pays comme prévu mais à Eshtaol, dans le conseil régional de Mateh Yehuda, près de Beit Shemesh.

Et les propriétaires d’Ikea ​​Israel, Matthew Bronfman, Scholem Fischer,  Shuki Koblenz, et le président du Conseil régional de Mateh Yehuda, Niv Wiesel, de poser dans la joie la première pierre de ce magasin israélien qui devrait couvrir une superficie de 25.000 mètres carrés à l’ouverture de ses portes au premier trimestre de 2020.

Que voilà une perspective agréable qui offrira du travail à plus de 400 personnes …

Des Olim Hadachim peut-être ?

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “IKEA en Israël. Et de 5 ! Pas mal pour un antisémite notoire…

  • 14 décembre 2018 à 1:57
    Permalink

    Je crois que le bobo-gauchisme est né en Suède.
    Compte tenu de ce qu’est devenu ce pays aujourd’hui je ne comprend pas comment des gens peuvent encore adhérer à cette tendance aujourd’hui.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *