Human Rights Watch et Amnesty International veulent suspendre l’Arabie Saoudite au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

L’Assemblée générale des Nations Unies devrait suspendre immédiatement les droits d’adhésion de l’Arabie saoudite au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, ont déclaré Human Rights Watch et Amnesty International aujourd’hui. Une majorité aux deux-tiers de l’Assemblée générale peut ôter le titre de membre à n’importe quel membre du Conseil des droits de l’homme commettant des « violations flagrantes et systématiques des droits humains ». « L’Arabie saoudite a accumulé un palmarès épouvantable de violations au Yémen alors qu’elle était membre du Conseil des droits de l’homme, et a ainsi nui à la crédibilité de cet organe en faisant usage de harcèlement pour éviter de devoir rendre des comptes », a déclaré Philippe Bolopion, directeur adjoint du plaidoyer au niveau mondial à Human Rights Watch. « Les pays membres des Nations Unies devraient soutenir les civils yéménites et suspendre immédiatement l’Arabie saoudite. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *