Hollande définit clairement l’attaque : le terrorisme, mais omet de préciser qu’il est islamique

Le président français déclare qu’il est impossible de nier que l’attaque était terroriste, sans dire que celui-ci est islamique, mais promettant d’intensifier les représailles sur la Syrie et l’Irak. Il ne dit pas ouvertement qu’il y a un rapport entre l’attaque de Nice et l’Etat islamique, mais il y fait une forte allusion.

« On ne peut nier le caractère terroriste de cette attaque encore une fois la forme la plus extrême de la violence, » a déclaré Hollande dans les commentaires cités par Reuters, après l’attaque dans laquelle au moins 80 personnes ont été tuées lorsqu’un terroriste a conduit un gros camion à grande vitesse dans la foule célébrant la prise de la Bastille.

Il a ajouté que l’état d’urgence imposé depuis une précédente attaque sur Paris Novembre dernier sera prolongé de trois mois. « La France a été frappée lors de sa journée nationale… le symbole de la liberté, » a déclaré Hollande, qui a également promis de renforcer le rôle de son pays dans la lutte contre le groupe Etat islamique (ISIS) en Irak et en Syrie.

« Rien ne va nous faire céder dans notre volonté de lutter contre le terrorisme. Nous allons renforcer nos actions en Irak et en Syrie. Nous allons continuer frapper ceux qui nous attaquent sur notre propre sol, » a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *