Hizb ut-Tahrir, le parti palestinien qui prône le califat islamique

Le parti Hizb ut-Tahrir a fait émerger dans les territoires palestiniens une doctrine politique qui vise le retour du califat islamique, contrairement au Hamas et autres partis islamistes qui mettent l’accent sur la résistance contre Israël. Le soutien de ce parti pour la cause palestinienne ne reposait pas sur des préoccupations  nationales, mais était lié à la problématique du monde islamique.  Le parti considère l’Empire ottoman comme le dernier califat islamique. Bien que le nombre de ses membres dans les territoires palestiniens reste inconnu, Hizb ut-Tahrir est considéré comme un élément central de l’axe des mouvements islamiques, avec le Hamas, le Jihad islamique et les salafistes.

Hizb ut-Tahrir et Israël

Hizb ut-Tahrir a été fondée dans les territoires palestiniens en 1953 par le juge Taqiuddin al-Nabhani. En ce qui concerne le conflit avec Israël, Hizb ut-Tahrir a limité son action à l’analyse de la situation politique et à la sensibilisation  des Palestiniens, sans prendre part à des opérations armées contre l’occupation israélienne. Cela a empêché d’être l’objet d’une poursuite par Israël.

download
La nouvelle doctrine: sauve la Palestine avec le Califat

Israël n’a pas de position spécifique sur Hizb ut-Tahrir. Cependant, le fait qu’aucun des membres du parti n’ ait été arrêté ou traqué par l’armée israélienne est une preuve implicite qu’Israël n’est pas gêné par l’idéologie du parti, tant qu’elle ne conduit pas à une action militaire armé contre elle. Néanmoins, Hizb ut-Tahrir ne reconnaît toujours pas la légitimité d’Israël et continue de s’opposer aux négociations avec elle. Il refuse également de se référer aux organismes internationaux, comme l’Organisation des Nations Unies et le Conseil de sécurité, qui sont considérés comme une contradiction avec les principes de la Charia.

Hizb ut-Tahrir a intensifié ses activités publiques dans les territoires palestiniens au cours des dernières années, lors de séminaires publics, avec des bannières spécifiques ou des déclarations politiques. Ils se concentrent principalement sur les souffrances des musulmans dans le monde et la nécessité de rétablir le califat islamique, comme une introduction clé pour résoudre la cause palestinienne.

Hizb ut-Tahrir et l’Autorité Palestinienne

L’Autorité palestinienne a pris des positions clairement hostiles contre la plupart des activités de Hizb ut-Tahrir. Ainsi les services de sécurité ont mis en place des postes de contrôle aux entrées et sorties des villes de Cisjordanie, afin de prévenir une Conférence sur le califat islamique d’être tenue à Ramallah. Les services de sécurité de l’AP ont également arrêté 10 membres du Hizb ut-Tahrir en Cisjordanie et ont utilisé la violence lors des interrogatoires. Hizb ut-Tahrir a déclaré que les actions de l’Autorité Palestinienne à leur égard sont répressives et sont des actes de banditisme. Le porte-parole de l’Autorité palestinienne  a déclaré que leurs actions nuirait aux relations palestino-jordaniennes.

images (1)
La branche australienne d’Hizb Ut Tahrir

Hizb ut-Tahrir est une partie de l’islam politique dans la région, et son idéologie est basée sur l’idée d’une oumma mondiale [la nation islamique] plus que sur la cause palestinienne et ses principes nationalistes. Voilà pourquoi il utilise l’arène palestinienne pour exprimer ses positions sur des questions sans rapport avec les Palestiniens, qui nuisent parfois même aux liens avec les Etats amis.

Bien qu’il soit vrai que contrairement au Hamas, Hizb ut-Tahrir n’a pas une structure militaire qui constitue une menace, ses principes idéologiques sont plus extrêmes que ceux du Hamas.  Hizb ut-Tahrir a mené une campagne massive contre les programmes scolaires palestiniens pour montrer au public comment les programmes palestiniens contredisent la charia.

Hizb ut-Tahrir et le Hamas

Dans la bande de Gaza,Hizb ut-Tahrir semble plus à l’aise que dans la Cisjordanie et exerce ses activités avec une plus grande liberté. Son événement le plus récent était un séminaire public organisé dans la ville de Gaza.  Hassan al-Madhoun, le porte-parole de Hizb ut-Tahrir dans la bande de Gaza, a déclaré:  « La chute de l’Empire ottoman est la principale raison derrière la perte de la Palestine et des autres pays arabes. La création d’un nouveau califat islamique lui seul  peut combler le vide politique et libérer la Palestine. Les armées musulmanes sont appelées à diriger leurs armes contre Israël plutôt que contre les musulmans dans les pays arabes. Hizb ut-Tahrir rejette tous les appels à négocier avec les Juifs « . Il y a donc un conflit idéologique entre les deux. Tandis que le Hamas appelle à la création d’un Etat palestinien, Hizb ut-Tahrir maintient son appel à fonder un califat sur les terres islamiques. En outre, le Hamas appelle l’action armée pour atteindre ses objectifs nationalistes, tandis que Hizb ut-Tahrir se concentre sur les méthodes pacifiques pour établir un Etat de califat.

images
Drapeau d’Hizb ut-Tahrir sur la maison blanche

 

Le mouvement pan-islamique devient un acteur politique incontournable en Palestine. La mise en place d’un califat islamique aux frontières d’Israël ne fera qu’accroître la force politique de ce mouvement et peut-être la mise en place d’une politique plus militaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *