“Histoire secrète de l’antiterrorisme”, le temps de la terreur

Attentat rue de Rennes du 17 septembre 1986 (© KUIV)

Dans « Histoire secrète de l’antiterrorisme », de Patrick Rotman et Vincent Nouzille, policiers, magistrats et anciens des services de renseignement admettent leur défaite face à l’islamisme radical.

Voilà des hommes qui ont gagné bien des batailles mais qui avouent qu’ils sont en train de perdre une guerre.
Marc Trévidic, Bernard Squarcini, François Molins ou encore Roger Marion…

Ces grands patrons de la police, de la justice et du renseignement qui pendant trente ans ont lutté contre le terrorisme islamiste font tous preuve d’un rare pessimisme quand ils évoquent la montée inéluctable de ces phénomènes.

 « La force du djihadisme, c’est de saisir les opportunités, résume Pierre Brochand, ancien directeur de la DGSE. C’est un organisme vivant, un peu comme un virus. » 

La mise en perspective historique des événements donne hélas cruellement raison à ces hommes, qui, depuis des décennies, répètent que la menace est d’envergure et qu’il conviendrait de durcir les lois.Lire la suite sur jforum.fr