Histoire: Les paroles du président israélien au parlement allemand

Pendant le nettoyage de Pessah, j’ai trouvé un vieux livret avec le passage suivant. Il s’agit d’un discours de l’ancien président Ezer Weizmann. Ce dernier s’exprimait devant le parlement allemand il y a environ 25 ans.

Il me semble que ces choses, que Meir Shalev a écrites pour le président israélien Weizmann, donnent également de la force à l’époque où la sécurité n’est pas simple. Ces paroles sont également très appropriées pour la nuit du Seder qui approche.

Et voici ce qui a été dit là-bas, aux députés allemands : « Chaque Juif, à chaque génération, doit se voir comme s’il avait été là bas, dans les générations et les lieux et les événements qui l’ont précédé. Deux cents générations se sont écoulées depuis le début de l’histoire de mon peuple. Elles se ressemblent à mes yeux comme si c’était quelques jours.

Seulement deux cents générations se sont écoulées depuis qu’un homme nommé Abraham s’est levé et a quitté son pays et sa patrie pour aller dans le pays qui est aujourd’hui mon pays. Seulement deux cents générations se sont écoulées depuis le jour où Abraham a acheté le Caveau des Patriarches dans la ville d’Hébron jusqu’aux conflits meurtriers qui ont lieu dans ma génération, de la colonne de feu de la sortie d’Egypte aux colonnes de fumée de l’Holocauste.

« J’ai tout vécu », dit le président israélien

Et moi, qui suis de la descendance d’Abraham et dans le pays d’Abraham, j’ai tout vécu. J’étais esclave en Égypte. J’ai reçu la Torah au mont Sinaï, et avec Josué et Élie, j’ai traversé le Jourdain. Je suis entré à Jérusalem avec David et en a été exilé avec Sédécias. Je n’ai pas oublié les fleuves de Babylone. Puis, lors du retour de Sion par Hachem j’ai rêvé parmi les bâtisseurs de sa muraille.

J’ai combattu les Romains et j’ai été expulsé d’Espagne. J’ai été mené sur le bûcher à Magnésie et j’ai étudié la Torah au Yémen. Ensuite, j’ai perdu ma famille à Kishinev, et j’ai été brûlé à Treblinka. Je me suis rebellé à Varsovie et j’ai immigré en Eretz Israël.

C’est la Terre d’où j’ai été exilé et où je suis né, d’où je viens et vers laquelle je retourne ». Tout comme nous sommes tenus, par le pouvoir de la mémoire, de participer chaque jour et à chaque événement de notre passé, de même nous sommes tenus, par le pouvoir de l’espoir, de réfléchir chaque jour à notre avenir. »

Sivan Rahav-Meir

Sivan Esther Rahav-Meir est une journaliste, reporter, publiciste et présentatrice de télévision et de radio israélienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.