Hévron : le prochain combat d’Israël à l’Unesco

Alors que Donald Trump et son émissaire au Proche-Orient Jason Greenblatt redoublent d’efforts pour relancer les pourparlers entre Israéliens et Palestiniens, ces derniers préparent une nouvelle offensive à l’Unesco à propos cette fois, du Caveau des Patriarches dans la ville de Hévron.

Le prochain combat d’Israël se déroulera à l’Unesco. Les Palestiniens œuvrent actuellement afin de faire inscrire le Caveau des Patriarches à Hévron sur la liste des sites du patrimoine mondial…rattaché au patrimoine palestinien. Une telle démarche prend en général des années. Cependant, les Palestiniens font valoir un alinéa qui autorise l’adoption d’une résolution urgence. Ils arguent du fait (imaginaire) que « la puissance occupante » projette de détruire le bâtiment, seule structure complète Hérodienne qui existe encore à notre époque.

Les Palestiniens prétendent entre autre, qu’Israël a construit des murs de soutènement en béton qui défigurent les lieux. Renseignements pris, ces murets ont été approuvés par le WAQF (autorité musulmane).  Les Musulmans étaient donc bien conscients de la vétusté des murailles et des dangers d’éboulements pour les visiteurs.

Peu importe les faits à l’Unesco

Mais les faits risquent fort de ne pas être pris en compte à l’Unesco. D’autant que les pays membres de la commission du patrimoine ont eu la fâcheuse habitude par le passé, d’entériner sans débat, les propositions arabes ou palestiniennes.

21 pays se prononceront donc sur la question : La Finlande, la Pologne, la Croatie, le Portugal, la Turquie, l’Azerbaïdjan, l’Indonésie, les Philippines, les deux Corée, le Vietnam, le Kazakhstan, la Tunisie, le Koweït, le Liban, le Pérou, Cuba, la Jamaïque,  le Burkina-Faso, le Zimbabwe, l’Angola et la Tanzanie.

Un panel de spécialistes indépendants,  étudie au préalable ces questions. Mais on se souvient qu’en 2012 et 2013, ils avaient rendu un avis défavorable sur l’inscription au patrimoine palestinien de l’église de la Nativité à Bethleem et des terrasses de Batir. Leur avis n’avait cependant pas empêché un vote positif en commission.

Hévron: Une tâche ardue pour Israël

La tâche s’avère ardue pour les diplomates israéliens. Le Premier ministre israélien devra s’impliquer personnellement pour tenter de convaincre les indécis. Le bras de fer n’est pas gagné d’avance pour Israël. Netanyahou doit recruter au moins un tiers de ces pays pour éviter que le débat ne soit porté au vote de la commission. Un pari quasi impossible à réaliser.

Selon la tradition biblique, les cavités souterraines sont les sépultures de trois couples bibliques : Abraham et Sarah, Isaac et Rebecca, Jacob et Léa. Depuis les accords de Wye-River en 1996, le site est maintenant partagé entre Musulmans et Juifs en deux zones distinctes. Le WAQF contrôle 81% du site et les Juifs y prient à certaines heures. Les touristes peuvent visiter librement le site.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

3 pensées sur “Hévron : le prochain combat d’Israël à l’Unesco

  • 18 juin 2017 à 12:15
    Permalink

    LEs arabes savent ( Il suffit d’écouter différents cours de Torah sur le net) que sans la Judée et Samarie les juifs n’ont rien. Le fondement des racines du Peuple juif sur sa terre Hevron, est l’objectif phare des palos nazislamistes.
    Vues leurs amourettes avec l’Unesco corrompue, ils n’ont qu’à susurrer n’importe quel vol ou annexion à leur profit , pour que cet organisme international plonge sur chaque décret qui delégitime Israel (start up nation) pays des juifs.
    Mais ……Il ne dort pas Le Gardien d’Israel !
    Exercices de styles diplomatiques à suivre pour les juifs à l’unesco.
    Le Combat est clair, David contre le Goliath du politically correct. Ne serait ce que la haute responsabilite et le niveau de respect qu’Israel investit dans le maintien et la sanctification de ce tres haut lieu spirituel du Peuple juif doit convaincre n’importe quel Ben Adam de la mauvaise foi des palos nazislamistes. (L’europe d’ailleurs commence a gouter la veritable image des emigrants musulmans reprenant une terre de l’islam)

    Répondre
  • 18 juin 2017 à 2:25
    Permalink

    La Judee comprends quatre vingt treize pour cent des sites saints du Judaisme, le refus du gouvernement Israelien d’annexer La judee va dans le sens des ennemis du Judaism

    Répondre
  • 18 juin 2017 à 6:51
    Permalink

    Israël n’a aucun intérêt à rester membre de l’ONU et de l’Unesco dont l’OCI en à fait une officine antisémite et anti israélienne avec l’aide le nombreux idiots utiles.
    Israël doit se retirer et faire fi de toutes décisions qui seront prises à son encontre.
    Autres points de vue:
    Israël doit réclamer aussi la restitution et le rattachement à Israël des territoires de la Jordanie qui à été créée par décision unilatérale des anglais sans l’accord ni contre partie pour les juifs.
    Nous aussi avons des choses à revendiquer devant les instances internationales.
    Mais nous nous comportons depuis 70 ans comme un peuple délégitimé et sans volonté d’affirmer ce que nous sommes!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *