Le Hamas joue les bons élèves avec l’Egypte

Plus isolée que jamais, la centrale terroriste du Hamas qui contrôle la bande de Gaza a multiplié les gestes de bonnes volonté à l’égard de l’Egypte ces derniers temps. Outre la réconciliation apparente avec le Fatah, voulue par le Caire, le Hamas a accompli sur le terrain, deux autres exigences égyptiennes.

Le Hamas achève la construction de la zone tampon à la frontière entre Gaza et l’Egypte

Tawfiq Abu Na’im, vice-ministre de l’Intérieur de la bande de Gaza et responsable des forces de sécurité, a annoncé que le Hamas avait achevé la construction de la zone tampon le long de la frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte. Il a dit qu’une clôture en fil barbelé avait été érigée, des caméras de sécurité installées et un centre de commandement établi. Il a précisé que, dans quelques jours, le Hamas organisera une conférence de presse afin de révéler l’étendue des travaux effectués, notamment tout ce qui a trait à la sécurisation de la frontière.

Na’im al-Ghoul, responsables des forces de sécurité nationale du Hamas, s’est rendu à la frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte pour suivre la construction de la zone tampon et ses diverses installations. Il a affirmé que l’Egypte avait promis de fournir des voitures de patrouille, des armes et des dispositifs de contrôle pour assurer la sécurité à la frontière. La question est maintenant de savoir si, à la suite de l’accord de réconciliation avec l’Autorité Palestinienne, la supervision de la zone tampon sera également transférée aux forces de sécurité de l’AP.

Activités du Hamas contre les salafistes

Iyad al-Bazam, porte-parole du ministère de l’Intérieur de la bande de Gaza, a indiqué que les forces de sécurité ont arrêté Nur Issa, haut responsable salafiste dans la bande de Gaza qui avait été recherché pendant un an. Nur Issa, du camp de réfugiés d’al-Bureij, était le chef d’une organisation appelée « Les descendants du prophète dans les environs de Jérusalem. » Plusieurs autres responsables djihadistes ont été arrêtés avec lui. Le Centre Ibn Taymiyyah a confirmé qu’il avait été arrêté et a condamné les forces de sécurité interne du Hamas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *