Haïfa : cigarette à la main, l’inspecteur fait évacuer la prière du chabbat

 

Le centre de Neve Shaanan à Haïfa est connu aussi bien des juifs pratiquants que laïcs. Il accueille en son sein, une école, le local du Bné Akiva, une bibliothèque, un institut sur la Shoah et diverses salles d’activités sportives et ludiques pour les enfants. Depuis des années, pas moins de 8 offices se déroulent sur place durant le chabbat.

Ce chabbat là n’était pas un chabbat comme les autres pour les jeunes du Bné Akiva. C’était le « chabbat irgoun ». Le jour de l’année où l’on intègre les nouveaux, où l’on dévoile le nom du nouveau groupe, celui des grands qui bientôt deviendront moniteurs à leur tour. Un chabbat qui se prépare depuis un mois avec spectacle à la clé.

Aussi, vendredi à 17h30, ils sont nombreux à se presser, enfants comme adultes. Habillés de bleu et de blanc, les membres du mouvement de jeunesse entament les prières habituelles et chantent. Rien de bien inhabituel sinon que vu l’affluence, les chants se répandent à l’extérieur des salles comme cela arrive fréquemment. D’autant que la synagogue principale est en travaux.

Cigarette au bec

A un moment donné, un inspecteur dépêché par la municipalité fait irruption sur le site. Cigarette à la bouche, il ordonne à tous les jeunes de quitter les lieux. Les adultes lui signifient qu’il est en train d’interrompre une prière mais rien n’y fait. L’homme poursuit son œuvre et pousse les jeunes à l’extérieur des barrières qui entourent le centre. Selon lui, ne plainte a été déposée pour tapage nocturne…même s’il fait déjà nuit, il n’est que 18h00 !

De nombreuses personnes s’interposent, l’inspecteur sort alors une caméra et commence à filmer. D’autres lui demandent instamment d’éteindre sa cigarette. S’il ne respecte pas le chabbat, qu’il respecte au moins la loi. Elle interdit de fumer dans les lieux publics, qui plus est, en présence d’enfants.

Un inspecteur zélé ?

Mais obsédé par sa mission, le policier municipal fume et filme tout en vociférant. La prière est interrompue et les habitants du quartier sont sous le choc. Plusieurs plaintes ont été déposées contre cet homme samedi soir, à la sortie du chabbat.

Les services municipaux étant fermés le chabbat, ils sont nombreux à se demander si l’inspecteur n’a pas agi de son propre chef car aucune plainte n’a été enregistrée. Et si tel n’était pas le cas, il devrait au moins être sanctionné pour avoir d’une part, troublé une prière et d’autre part pour être intervenu sans aucun discernement ni sensibilité.

En outre, l’heure de l’intervention pour « tapage » reste étrange. Enfin, fumer dans un lieu public est passible d’amende.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “Haïfa : cigarette à la main, l’inspecteur fait évacuer la prière du chabbat

  • Avatar
    27 novembre 2017 à 8 h 51 min
    Permalink

    Haifa , ville arabisee et habitee par des Juifs de GOCHE « 

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *