Haaretz dénonce « l’usage de la torture » en Israël

« Il faut mettre un terme à la torture en Israël », ose titrer le quotidien de la gauche israélienne dans son éditorial du 25 janvier.

« La torture ne rapporte que de fausses confessions et déforme la justice », conclut le journal qui publie les accusations de supposés agents des services secrets israéliens (Shin Bet) concernant la « pratique régulière de la torture » lors des interrogatoires anti-terroristes.

Ces agents secrets, dont seules les initiales sont mentionnées par Haaretz confirment avoir recours à « des violences telles que les gifles, les yeux bandés, les positions douloureuses, la privation de sommeil, le sac sur la tête, et autres méthodes de torture jusqu’à ce que la personne interrogée craque, même si elle hurle de douleur ».

L’un des agents précise que les méthodes sont soigneusement choisies pour briser le moral des terroristes.

In 1999, la Cour suprême israélienne avait demandé que la torture ne soit employée qu’ »en cas d’urgence », pour prévenir une « attaque imminente », mais le journal accuse que des « raisons de sécurité » soient « toujours avancées pour justifier la torture quotidienne. »

« Prévenir un crime, ne justifie pas un autre crime, notamment dans un pays qui se prétend démocratique », conclut Haaretz qui demande que l’emploi de la torture soit interdit en Israël…

17 pensées sur “Haaretz dénonce « l’usage de la torture » en Israël

  • Avatar
    25 janvier 2017 à 19 h 07 min
    Permalink

    Que cherche Ce pseudo journal de gauche ?…sait il que son pays protecteur des est en guerre en continue depuis 1948? L’usage de certaines techniques d’interrogatoires est VITAL!

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2017 à 19 h 28 min
    Permalink

    Les gauchistes se reconnaissent entre eux que dans la pourriture.espérons qu’il y-est des lois pour les arrêter pour que sa leurs servent de leçons

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2017 à 19 h 46 min
    Permalink

    Doit-on rappeler à Haaretz qu’Israël est un pays en guerre et qu’aucun pays sur Terre n’a jamais abolit la torture en période de guerre ???

    La guerre IMPLIQUE PAR ESSENCE une situation d’urgence et des attaques imminentes !!!

    __________________________

    « Jamais un Juif ne sera colon sur sa terre ancestrale, jamais il ne sera étranger à Jérusalem, en Judée ou en Samarie ! » Meyer ‘Habib, décembre 2016

    https://jsuisjreste.wordpress.com

    Répondre
    • Avatar
      25 janvier 2017 à 20 h 22 min
      Permalink

      Un pays en guerre ne commerce pas avec son ennemi jure.

      Répondre
      • Avatar
        25 janvier 2017 à 21 h 16 min
        Permalink

        Je suis bien de ton avis. Il ne le devrait pas.

        __________________________

        « Jamais un Juif ne sera colon sur sa terre ancestrale, jamais il ne sera étranger à Jérusalem, en Judée ou en Samarie ! » Meyer ‘Habib, décembre 2016

        https://jsuisjreste.wordpress.com

        Répondre
    • Avatar
      25 janvier 2017 à 20 h 40 min
      Permalink

      C’est déjà ENORME ce qu’Israël réussit à faire pour permettre à la population de vivre libre et en sécurité dans un climat de paix alors que le pays est techniquement en guerre !

      Que voudrait Haaretz ? Qu’on demande poliment aux terroristes (avezc s’il te plaît à chaque fin de phrase) de révéler des projets d’attentats, leurs lien avec des cellules terroristes dormantes ou non, au cours d’un interrogatoire poli à grand renfort de somptueux repas et d’une tasse de thé ?

      Je rappelle qu’il est là question aussi de dissuasion, et Israël perdrait toute crédibilité en agissant comme le souhaiterait Haaretz.

      Il ne s’agit tout de même pas de tortures infligées à des gens pris en flagrant délit de vol de pommes, mais de personnes dont l’objectif était bien le meurtre et les souffrances infligés à des personnes dont le seul « crime » est de vouloir vivre en paix.

      Il faut tout de même savoir faire la part des choses !

      Les pays d’Europe ont adopté le comportement qu’Haaretz souhaiterait qu’Israël adopte parce qu’ils étaient en temps de paix, c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, ces pays menacés d’attentats ne savent plus comment gérer la situation, ils s’avouent dépassés, car leur cadre législatif est inadapté à cette nouvelle donne et se tournent vers Israël pour savoir comment faire !!

      __________________________

      « Jamais un Juif ne sera colon sur sa terre ancestrale, jamais il ne sera étranger à Jérusalem, en Judée ou en Samarie ! » Meyer ‘Habib, décembre 2016

      https://jsuisjreste.wordpress.com

      Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2017 à 20 h 16 min
    Permalink

    Ce journal veut arreter le torture de Juifs dans ce pays detention administrative un appel a la population pour un soulevement des methode tortionnaires des services de securite Israelien

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2017 à 20 h 24 min
    Permalink

    moi j’aime…. parce que se décridibiliser à ce point ça nous facilite la tache…

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2017 à 21 h 18 min
    Permalink

    Hey Haaretz et si on arrêtait d’être stupide. Tu as besoin de vendre du papier ?? Fais quelque chose de plus crédible et qui intéresse tout le monde comme par exemple « comment fait on pour définir le sexe des anges » que malheureusement vous n’avez pas l’air de côtoyer.

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2017 à 21 h 42 min
    Permalink

    Il faut que les islamo gauchistes journaleux merdiques d’Haaretz cessent de nous torturer avec leurs éditos propagandistes du type Pravda bolchevique et leurs apitoiements pour les assassins de Juifs.

    J’espère qu’un jour ces collabos nazis seront châtiés par ceux qu’ils défendent.

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2017 à 21 h 50 min
    Permalink

    Pour notre sécurité , il faut torturer ce journal nauséabond

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2017 à 22 h 55 min
    Permalink

    Moi je suis pour l’arrêt de la torture de nos cerveaux par ces journaleux pro-palestichiens… y’en a marre j’en peux plus…

    Répondre
  • Avatar
    26 janvier 2017 à 0 h 24 min
    Permalink

    il faut remercier ce journal. Si c’est ça la torture, comment doit-on nommer le sort qui est réservé aux pauvres soldats juifs qui ont la malchance de tomber entre les mains des arabes, où les actes de tortures des soldats français pendant la guerre d’Algérie ?

    Répondre
    • Avatar
      26 janvier 2017 à 0 h 28 min
      Permalink

      ayant lu « torture » dans le titre, je m’attendais aux têtes et aux mains coupées, à l’écartellement ou à la guillotine, aux brulures avec un chalumeau, le versement de plomb fondu dans la bouche, ou l’ingestion de substance radio-active … mais non, c’est même pas un bizutage de grandes écoles …

      pourtant, ils méritent ça ces monstres.

      Répondre
  • Avatar
    26 janvier 2017 à 8 h 27 min
    Permalink

    ce journal doit posseder une licence pour etre publier qui donne des licences tv journal radio de l’armee pro amalek est le regime Israelien

    il y a des media pro Israel qui sont refusé ses licences ceux a qui ils sont donné est le mirroir netaniyahyu dans le pays.

    Répondre
  • Avatar
    26 janvier 2017 à 8 h 28 min
    Permalink

    Créer avec violence mais finalement sans blessure un contexte de peur et d’inconfort afin de faire craquer la résistance psychologique d’un assassin ou complice d’assassin n’est pas de la torture au sens de ce que font nombre d’autres nations usuellement et quasi toutes lorsqu’elles sont en guerre.

    Le but de ces pressions n’est pas d’obtenir des aveux mais d’empêcher le prochain assassinat. C’est légitime. Et l’observation des faits montre que ça fonctionne.

    Moi quand je pense torture, je pense à d’autres pays: tous les pays musulmans, tout les mouvements islamistes, la Turquie, la France dans ses colonies, les USA en Irak, les allemands de sinistre mémoire, les dictatures africaines et asiatiques ou d’Amérique du Sud.

    Je ne parle même pas de la part de la population française qui aujourd’hui ont pour modèle Fofana ou Merah.

    En plus, Israël est le seul pays au monde qui a abordé la question au travers d’un débat public et de spécialistes afin de fixer les règles, les limites et les organes de surveillance. Aucun autre pays où aucune autre organisation n’a étudié avec la même profondeur cette question.

    Qui veut nous donner des leçons? Ceux qui nous détestent ? Ça commence bien …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *