Guerre secrète d’Israël contre une attaque-surprise de l’Iran

Le message de la veille de Yom Kippour diffusé par le chef de Tsahal, le général Aviv Kochavi, détient la clé des intentions d’Israël : “Nous ne laisserons pas le mal atteindre Israël et si c’est le cas, nous réagirons avec puissance.” Ce phrasé abrégé signifie que, si jamais, à l’occasion du 66 e anniversaire de la guerre de 1973, les dirigeants iraniens décident de lancer une autre attaque-surprise contre Israël, comme l’assaut du drone croiseur-missile du 14 septembre sur les installations pétrolières saoudiennes, ce pays, contrairement aux États-Unis et aux Saoudiens, va riposter et frapper des cibles stratégiques sur le sol iranien. Et si les attaques viennent du Hezbollah au Liban ou de milices chiites en Irak, maintenant massivement armées par l’Iran de missiles balistiques et de systèmes de défense aérienne, alors Israël dirigera sa contre-offensive sur ces sources.Lire la suite sur jforum.fr