Gros plan sur le génie agricole d’Israël

Les conditions climatiques difficiles qui sévissent en Israël et les ressources très limitées en eau potable ont contribué au développement de technologies visant à faciliter une irrigation efficace, la purification et l’utilisation des eaux usées, l’utilisation des eaux saumâtres et la lutte biologique contre les insectes ravageurs des cultures. Ces réalisations ont fortifié la position du pays en tant que leader mondial de la recherche et du développement dans le secteur agricole et lui ont permis d’acquérir une réputation internationale pour son excellence dans ce domaine.

La domestication des espèces végétales, c’est-à-dire l’adaptation des espèces sauvages aux besoins humains, a progressivement amené l’apparition de plantes résistantes aux maladies et aux intempéries, avec une durée de vie prolongée. Ces objectifs deviennent de plus en plus importants avec la croissance de la population et la baisse des ressources naturelles disponibles. Depuis des siècles, en dépit de son savoir, l’homme n’est parvenu à domestiquer qu’un petit nombre d’espèces (blé, café, sucre…)

La clé de la domestication des plantes c’est la multiplication des copies de leur génome. Dr. Mayrose et son équipe de l’Université de Tel Aviv ont réussi à comprendre que les plantes qui sont polyploïdes, c’est-à-dire qui possèdent un patrimoine chromosomique au moins égal au double de la normale, avec des groupes de quatre, six et même huit chromosomes (l’être humain et les mammifères sont diploïdes avec des chromosomes par paire), reproduisent leur information génétique en réponse au stress, essentiellement le stress environnemental.

« Lorsque qu’une plante est en danger, elle reproduit ses chromosomes, tentative désespérée d’adapter ses descendants à l’environnement »- Le laboratoire informatique du Dr. Mayrose a construit une base de données d’une infinité de groupes de plantes et de leurs données génomiques, et développé un algorithme de calcul capable d’identifier les plantes qui ont subi une duplication génétique au cours de leur évolution depuis 20 millions d’années, c’est-à-dire sont devenues polyploïdes.

Aujourd’hui, on sait dupliquer le génome et faire en sorte que les plantes deviennent polyploïdes artificiellement, ce qui signifie qu’il est possible de domestiquer de nouvelles espèces et d’améliorer les plantes déjà domestiquées.

David Boukhabza

David Boukhabza

CEO de la société CAYA HARMONY CAPITAL. Spécialisé dans la recherche et la sélection d'opportunités d'investissements dans le domaine financier et immobilier. Installé en Israel depuis 2 ans, David Boukhabza s'est toujours fixé comme mission principale de rendre accessible les investissements d'ordinaires destinés aux gros investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *