Golan: Israël crée de nouveaux centres médicaux pour les victimes du conflit syrien

Un haut gradé du commandement nord de l’armée israélienne, le colonel Barak Hiram de la brigade 474, a décrit mercredi lors d’un point presse, le rôle d’Israël dans le traitement des civils syriens à la frontière entre les deux pays, et révélé que deux centres médicaux sont en construction en territoire syrien, à l’initiative de l’Etat hébreu.

Le colonel a énuméré les dangers qui guettent la région frontalière, en proie à de nombreux conflits, mais qui est par ailleurs devenue un refuge pour les civils pris au piège de la guerre en Syrie. , a indiqué le haut-gradé qui a dressé la liste des acteurs du conflit et leurs capacités.

Selon le haut-gradé israélien, entre 15 et 20 groupes de rebelles, djihadistes et modérés, contrôlent 65% de la frontière israélo-syrienne, ce qui représente quelques milliers de combattants, dont ceux Front al-Nosra, tandis que le groupe Etat islamique contrôle 20% de la zone, après avoir élargi son influence territoriale en février dernier, avec environ près d’un millier de combattants.

 Le régime syrien et ses alliés contrôlent quant à eux 15% de la frontière.

En face, du côté israélien, c’est la 210e unité militaire qui est chargée d’assurer la sécurité à la frontière et de protéger les civils, a-t-il précisé.

Lire la suite sur JForum