Golan : des rebelles fusionnent avec Daesh et brouillent le jeu©

De violents combats ont éclaté, tôt lundi 2 juillet, dans la ville de Tafas, dans le sud de la Syrie. Un groupe rebelle a soudainement rejoint la faction locale de Daesh, l’Armée de Khalid ibn al-Walid, déclenchant de nouveaux affrontements contre les forces syriennes et du Hezbollah, soutenues par la Russie. Signalant ce développement imprévu, les sources de DEBKAfile notent qu’il a ajouté une nouvelle complication aux négociations menées sans arrêt entre les Etats-Unis, la Russie, Israël, la Jordanie et le régime d’Assad, afin d’endiguer la guerre avant qu’elle n’atteigne l’Israël et la Jordanie, depuis les frontières du sud-ouest de la Syrie. Dès lundi matin, les pourparlers se sont centrés sur une proposition russe pour que les rebelles remettent leurs armes lourdes et moyennes contre une garantie que l’armée syrienne restera hors de leur territoire. Les rebelles seront autorisés à rester en charge des bureaux du gouvernement local qu’ils ont établis dans les années de guerre, mais les Russes insistent pour que les fonctionnaires civils du régime d’Assad viennent pour s’occuper des affaires quotidiennes, y compris de l’eau et des vivres. Les officiers russes superviseront le processus de transition.Lire la suite sur jforum.fr