Glorification de Merah au Festival d’Avignon : le député Meyer Habib demande au gouvernement d’interdire tous les spectacles qui « flirtent avec l’apologie du terrorisme »

Le député UDI de la 8e circonscription des Français de l’Etranger, Meyer Habib, a demandé jeudi au gouvernement d’interdire tous les spectacles qui « flirtent avec l’apologie du terrorisme » après une polémique au Festival d’Avignon sur une pièce romançant les dernières heures du terroriste Mohamed Merah.

« L’État ne saurait autoriser des projets prétendument culturels, qui vont à l’encontre de notre politique anti-terroriste et portent atteinte à la mémoire des victimes », a déclaré l’élu dans une lettre de protestation adressée à la ministre de la Culture Françoise Nyssen.

 

« J’ai accompagné en 2012, dans une douleur indicible, les familles Sandler et Monsonégo, admirables de dignité et d’humanité, dans l’avion qui acheminait les dépouilles des victimes de l’attentat de l’Ecole Ozar HaTorah vers leur dernière demeure, en Israël. Je sais combien elles souffrent de la glorification posthume dont jouit cet assassin, qui ne mérite aucune compassion », a-t-il rappelé, demandant au gouvernement d’interdire tous les spectacles qui flirtent avec l’apologie du terrorisme.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a demandé lundi aux organisateurs du Festival d’Avignon de déprogrammer la pièce controversée.

La pièce, jouée pour la première fois en 2015 dans des salles assez confidentielles, avait déjà défrayé la chronique à l’époque.

 

Lire la suite sur lemondejuif.info