Gilles Darmon présente son rapport annuel sur la pauvreté en Israël.

 

Un quart de la population israélienne vit en dessous du seuil de pauvreté, a déploré cette semaine une ONG israélienne luttant contre la précarité, alors qu’un mouvement social commence à s’étendre dans le pays.

Selon le rapport de l’organisation Latet (“donner” en hébreu), il y aurait plus de deux millions de personnes considérées comme pauvres en Israël, dont 1,3 million d’adultes et plus d’un million d’enfants, un chiffre qui n’a fait qu’augmenter ces dernières années.

Le rapport indique que près du quart des enfants israéliens ont besoin de services d’assistance sociale et que plus d’un tiers d’entre eux sautent au moins un repas par jour en raison de difficultés économiques.Lire la suite sur israelvalley.com