Gaza panse ses plaies et le Hamas vante ses armes

Trois mois après l’opération Bordure protectrice, la bande de Gaza en est encore à panser ses plaies. Des dizaines de milliers de résidents dont les maisons ont été détruites ou gravement endommagées par les combats vivent encore dans des installations de l’UNRWA et d’autres sont logés dans des tentes, alors que nous sommes au milieu de l’hiver. La réhabilitation est lente, et 1,7 millions de citoyens de la bande payent les guerres d’ego entre le Fatah et le Hamas, avec des manques dans tous les domaines et un chômage à 45%.

L’argent promis ne vient pas et les terroristes testent leurs roquettes, vantent leurs tunnels. Les résidents de la bande de Gaza payent le prix de la guerre et le Hamas montre ses armes et se prépare à un nouvel affrontement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *