Galeries Lafayette : l’itinéraire fulgurant de 2 Juifs alsaciens

Théophile Bader est né à Dambach-la-Ville en Alsace en 1864, dans une famille juive locale.

Monté à Paris, à l’automne 1893, passant en omnibus boulevard Haussmann, il remarque une pancarte « bail à céder » au coin de la rue Lafayette et de la rue de la Chaussée d’Antin, dans le IXe arrondissement.

Le propriétaire cède le bail à Théophile Bader. Celui-ci peut alors concrétiser avec son cousin Alphonse Kahn, lui aussi Juif alsacien natif de Kolbscheim, le projet de s’associer en vue d’ouvrir un magasin de nouveautés à cet emplacement.

Le 13 décembre suivant, les 2 hommes forment une société en nom collectif sous la raison sociale : «  Alphonse Kahn et compagnie ».

Dans les premiers jours de 1894, les deux commerçants réalisent leur rêve en ouvrant une boutique de frivolités de 70 mètres carrés sous l’enseigne « Les Galeries ».

Il s’agit en fait d’une petite mercerie, une boutique de fournitures pour mode et couture sise au numéro 1 de la rue Lafayette. En se spécialisant dans la vente de mercerie, tissus, dentelles, rubans et colifichets, le magasin se singularise et affirme ainsi sa vocation première de se lancer dans la mode et la nouveauté.Lire la suite sur jforum.fr