Frontière égyptienne : Un missile anti-tank blesse 2 soldats israéliens

Un missile anti-tank a été tiré en direction d’une jeep de Tsahal qui patrouillait le long de la frontière égyptienne. La commandante de l’unité et un soldat de l’unité d’infanterie mixte Caracal ont été blessés. Ils ont été évacués en hélicoptère vers l’hôpital Soroka de Beersheva. De nombreux renforts sont arrivés sur place. La riposte de Tsahal a été immédiate et les assaillants auraient été touchés. Le groupe islamiste affilié à Al-Qaïda Ansar Bait al-Maqdis a revendiqué l’attaque.

Ces incidents ont eu lieu près du Mont Harif, non loin de la localité d’Azouz dans le centre du désert du Négev, à une centaine de kilomètres de la station balnéaire d’Eilat.

Selon les premières conclusions des recherches effectuées après l’attaque à la frontière égyptienne, il semblerait qu’il n’y ait pas eu d’incursion sur le territoire israélien. Les tirs auraient eu lieu depuis le territoire égyptien.

La porte-parole de l’hôpital Soroka indique que l’état des deux blessés transportés en urgence depuis la frontière égyptienne reste stable. La commandante de l’unité a été légèrement blessée et le soldat est dans un état qualifié de moyen à grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *