Fraude à la restitution des biens de la Shoah en Autriche

L’Autriche garde en prison un historien juif malgré des preuves qui l’innocenteraient. Stephan Templ a été emprisonné pour demande frauduleuse de restitution de biens de l’Holocauste, mais le dossier gardé par l’Etat montre qu’il n’a rien fait de mal. Templ, 55 ans, est l’auteur de Unser Wien (Notre Vienne), un livre détaillant tous les biens immobiliers de la capitale qui ont été confisqués à des Juifs dans les jours et les mois précédant l’Holocauste et qui n’ont jamais été rendus à leurs propriétaires. Il a été un critique important du comportement de Vienne pendant l’Holocauste. Templ est lui-même un prétendant indirect au Fuerth, un immeuble qui appartenait à ses ancêtres et qui a été confisqué en 1938. Il a été condamné par l’Autriche pour avoir induit en erreur les autorités en ne dévoilant pas l’existence d’une tante séparée quand il a été candidat, au nom de sa mère Hélène, 80 ans, pour le retour de l’immeuble, et est emprisonné pour ce délit depuis octobre dernier. La peine initiale de trois ans a été réduite à un an en appel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *