François Hollande : nous défendrons l’esprit de la République

Immédiatement après l’attaque sur les bureaux parisiens de la revue satirique Charlie Hebdo, le Premier ministre français François Hollande est arrivé sur les lieux et a défini l’attaque comme une agression terroriste.

Quatre autres personnes sont grièvement blessées et le nombre des victimes est susceptible d’augmenter. Le Premier ministre a qualifié l’attaque « d’un acte exceptionnel de barbarie commis contre un journal », notant que la France a subi un choc et ajoutant « nous devons montrer que nous sommes un pays uni. »

« Nous allons combattre ces menaces et nous allons punir les agresseurs, » a promis Hollande, affirmant que le pays a été choisi par les terroristes parce qu’il est un pays de liberté, mais personne ne sera autorisé à aller à l’encontre de « l’esprit de la république. » La mention de la liberté fait allusion aux dessins que le journal satirique a publiés, des caricatures du prophète musulman Mahomet conduisant à une crise diplomatique entre les nations musulmanes et la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *