France-Israël : Le recoupement fiscal des retraités a commencé

Au-delà du bouleversement profond provoqué par le Corona depuis plus de 8 mois maintenant, les institutions tant financières que fiscales développent un système de recoupement d’informations et vérification de données. Voilà qui oblige les individus à respecter leurs obligations fiscales. Par Esther Amar. Experte comptable, fiscaliste internationale.

Il y a un an de cela, nous entendions parler timidement de vérification fiscale sur la résidence des retraités. Cette vérification venait essentiellement des caisses de retraites françaises.

Actuellement, suite aux nombreux retraités qui viennent prendre conseil à mon Cabinet, il y a du nouveau. Il en ressort que les demandes de régularisation viennent tant des caisses de retraites que des banques israéliennes elles-mêmes.

Effectivement, ces dernières exigent l’autorisation d’un expert-comptable sur la déclaration fiscale des retraités dans les pays concernés. C’est seulement ensuite qu’elles autorisent les virements bancaires vers le compte Israélien d’un ole hadash retraité.

Le zèle des banques israéliennes avec les retraités

Cela s’explique simplement par le fait que nous sommes en 2020 et que cette année marque le début des échanges bancaires et fiscaux automatiques entre Israël et la France.

Cela s’explique également par le fait qu’à partir de 2018, les retraités étant montés après 2007 finissent leurs 10 années d’exemption. Ils deviennent par conséquent, redevables de déclaration sur leur retraite perçue depuis l’étranger.

Juste pour rappel, selon la convention France-Israël seules les retraites de source privées sont redevables en Israël après 10 années d’aliya. Et selon le régime fiscal israélien qui s’applique aux retraites, il est tout à fait possible et même probable que l’imposition en Israël soit faible.

C’est pour cela qu’il est vraiment recommandé sous tous les aspects de la question de déclarer ses retraites à temps. Cela vous évitera des pénalités et complications injustifiées.

Posez toutes vos questions sur : www.esther-amar.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *