France attentats: Les Palestiniens se rangent du côté des islamistes

La France est en alerte terroriste, la plus élevée depuis de nombreuses années suite à une série d’attaques terroristes par des islamistes. Quant à l’Autorité Palestinienne elle a choisi de se ranger du côté des terroristes.

Face aux attentats en France, de manière significative, l’Autorité palestinienne a choisi de prendre le parti des islamistes. Les sources d’information palestiniennes officielles n’ont pas publié de condamnations des meurtres de chrétiens français innocents par le président de l’AP Mahmoud Abbas ou tout autre dirigeant de l’AP. En fait, personne n’a même mentionné les meurtres. 

Au lieu de cela, tout en faisant attention de ne pas critiquer la France par son nom, puisque la France est l’un des principaux soutiens financiers de l’AP en Europe, les chefs religieux de l’AP – y compris le ministère des Affaires religieuses – ont condamné la publication des caricatures de Mahomet, affirmant que ce sont les caricatures qui «attisent l’esprit de haine et d’hostilité»:

«Le ministère des Affaires religieuses a exprimé son rejet de l’affront au prophète Mahomet… Le directeur général du ministère des Affaires religieuses du district de Ramallah, Wafiq Alawi, a déclaré: ‘Le ministère – avec tout son personnel administratif et tous les imams, prédicateurs et gardes de la mosquée – a suivi avec un grand ressentiment la publication des caricatures affrontant le prophète Mahomet… Nous mettons en garde contre la poursuite de ces affronts… Cela attise l’esprit de haine et d’hostilité et contribue à enterrer la culture de tolérance et de paix entre les peuples.

[WAFA, agence de presse officielle de l’AP, 28 octobre 2020]

Le plus haut responsable religieux de l’AP, le Grand Mufti Muhammad Hussein, «a condamné la publication d’images offensant l’honorable prophète Muhammad», et a déclaré que «cet affront est immoral». [Quotidien officiel de l’AP Al-Hayat Al-Jadida , 26 octobre 2020]

De manière significative, le Mufti a ajouté que «ceux qui [ont montré les dessins animés] sont complètement incultes», mais il n’a rien dit sur le fait que l’homme qui a décapité un enseignant était «inculte».

Le public palestinien a suivi son leadership et a pris les mesures de protestation contre les caricatures en France – mais pas contre les meurtres horribles d’innocents dans les rues:

Le texte sur l’un des panneaux lors d’une manifestation à Ramallah déclarait que la liberté d’expression s’arrête au prophète de l’Islam Muhammad:

«Pas le Messager d’Allah [Muhammad]! Pour toi [je donnerais] mon père, ma mère et ma vie, ô Messager d’Allah.

Al-Ayyam , 28 octobre 2020]

Les manifestants chrétiens et musulmans de l’église de la Nativité à Bethléem ont tenu une grande pancarte condamnant de la même manière les caricatures, mais pas les meurtres d’innocents:

Texte sur panneau: «Bethléem condamne l’affront au prophète Mahomet et la religion de l’islam en France. Pas le Messager d’Allah!

Al-Ayyam , 29 octobre 2020]

Permission de tuer

Palestine Media Watch a rapporté à maintes reprises que les opinions religieuses islamistes extrémistes sont partagées non seulement par le Hamas mais aussi par l’Autorité palestinienne et le Fatah. Le conseiller d’Abbas sur l’islam, Mahmoud Al-Habbash, a récemment prêché que le Coran commande le combat et permet de tuer des Israéliens .

Habbash et Abbas nommés par le mufti de l’Autorité palestinienne enseignent tous deux que toute la terre d’Israël est un Waqf islamique sacré et que, par conséquent, l’islam ne permet pas aux Palestiniens d’accepter l’existence permanente d’Israël. Enfin, l’Autorité Palestinienne elle-même verse aux familles de tous les kamikazes qui ont assassiné des Israéliens des allocations mensuelles, définissant les terroristes comme des « Shahids » – les saints martyrs islamiques. En définissant les kamikazes qui ont assassiné des civils israéliens comme des « shahids » – l’Autorité palestinienne dit à son peuple que les attentats suicides ainsi que le meurtre de tous les civils israéliens sont des actes positifs selon l’Islam.

Voici des extraits plus longs des déclarations citées ci-dessus:

Titre: «Le ministère des Affaires religieuses [de l’Autorité palestinienne] rejette l’affront au prophète [Muhammad], que la paix soit sur lui»
«Au cours d’une veillée [de protestation] qu’il a tenue cet après-midi, mercredi [oct. 28, 2020], devant ses bureaux à El-Bireh, le ministère des Affaires religieuses de l’AP a exprimé son rejet de l’affront au prophète Mahomet, que la paix soit sur lui (se réfère aux caricatures publiées par le magazine satirique français Charlie Hebdo – Ed.).
Le directeur général du ministère des Affaires religieuses du district de Ramallah et El-Bireh, Wafiq Alawi, a déclaré: «  Le ministère – avec tout son personnel administratif et tous les imams, prédicateurs et gardes de la mosquée – a suivi avec un grand ressentiment la publication des caricatures offensantes Prophète Muhammad, que la paix soit sur lui.
Il a ajouté: «Nous rejetons fermement tout affront au prophète Mahomet, que la paix soit sur lui, qui affronte tous les prophètes. Nous considérons ces affronts comme une attaque directe contre notre prophète, notre religion et notre foi.
Alawi a poursuivi: «Nous mettons en garde contre la poursuite de ces affronts, que ce soit contre la religion islamique ou contre d’autres religions, que ce soit contre notre prophète Mahomet, que la paix soit sur lui, ou contre l’un des [autres] prophètes et messagers, à travers un discours politique officiel ou non. Cela attise l’esprit de haine et d’hostilité et contribue à enterrer la culture de tolérance et de paix entre les peuples. »

[WAFA, agence de presse officielle de l’AP, 28 octobre 2020]

Titre: «Le [PA] Grand Mufti condamne la publication d’images offensant le Prophète [Muhammad]»
«[PA] Le Grand Mufti de Jérusalem et des Territoires palestiniens et le prédicateur de la bienheureuse mosquée Al-Aqsa Cheikh Muhammad Hussein a condamné la publication d’images offensantes honorable Prophète Muhammad, que la paix soit sur lui, sous prétexte de liberté de pensée et de publication (voir note ci-dessous – Ed.).

Dans une déclaration [oct. 25, 2020], le mufti a déclaré que cet affront est immoral et que ceux qui l’ont fait sont complètement incultes. Il a ajouté que cela est condamné par n’importe quelle norme, et que ceux qui font cela sont un groupe perdu qui est plein de haine envers l’islam, les musulmans et leurs symboles.
Le mufti a noté que les conventions monothéistes, les lois et les lois religieuses interdisent d’affronter les religions et leurs symboles, et a ajouté que l’islam est une religion de tolérance, de miséricorde et d’amour, et que le très honorable prophète Muhammad, que la paix soit sur lui, est trop élevé pour être blessé par des personnes haineuses, dont la véritable nature raciste est exposée.
Il a de nouveau exigé de légiférer sur des lois internationales interdisant d’affronter les religions et leurs symboles, et de punir quiconque offense les symboles religieux.

[Quotidien officiel de l’AP Al-Hayat Al-Jadida , 26 octobre 2020]

Muhammad Hussein est également secrétaire général adjoint et secrétaire général par intérim de la Conférence nationale populaire de l’OLP de Jérusalem.

SOURCE : Palestinian Meadia Watch

Une pensée sur “France attentats: Les Palestiniens se rangent du côté des islamistes

  • Avatar
    8 novembre 2020 à 13 h 55 min
    Permalink

    Le minable de l’Elysée n’a qu’à continué à envoyer notre pognon pour que ces incultes continuent de nous insulter. Ce psychopathe est vraiment dans un tel amour pour le peuple inventé qu’il en est pathétique.
    ROSA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *