France 2020: malgré le confinement, les actes antisémites n’ont pas diminué

Le nombre d’agressions antisémites violentes contre des Juifs en France est resté constant en 2020 malgré les restrictions de mouvement imposées par le COVID-19. C’est ce que révèle un nouveau rapport du service de sécurité de la communauté juive paru hier mercredi.

«En 2020, il faut noter que le nombre d’attaques violentes enregistrées – 44 – est resté quasi identique à l’année 2019 – 45 – malgré les trois mois et demi de confinement et la baisse des activités communautaires», a déclaré le service de sécurité du SPCJ, dans un communiqué de presse.

Cependant, le nombre total d’actes antisémites enregistrés en 2020 a diminué de plus de moitié, a noté le SPCJ. Au total, 339 incidents antisémites ont été enregistrés, contre 687 en 2019 et 541 en 2018.

Le SPCJ a déclaré que 2020 avait été «marquée par un nouvel enhardissement du discours antisémite sur Internet», soulignant la profusion de théories du complot antisémite autour de la pandémie COVID-19.

«Ce discours haineux et stigmatisant contre les Juifs sur Internet n’est pas seulement virtuel», a déclaré le SPCJ. «Il reflète la réalité du discours antisémite dans l’espace public, comme le révèlent plusieurs enquêtes d’opinion.»

L’enseignement de la Shoah

Le groupe a cité une étude récente sur l’enseignement de la Shoah dans les écoles françaises menée par l’IFOP, premier organisme de sondage en France.

L’étude a révélé qu’un élève sur cinq avait été exposé à des arguments niant que les nazis avaient assassiné six millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, tandis qu’un sur trois disait avoir entendu des blagues sur la Shoah après les cours.

Le rapport du SPCJ a souligné que les données recueillies en 2020 doivent être comprises dans le contexte de l’augmentation des niveaux d’antisémitisme en France au cours des deux dernières décennies. Selon le SPCJ, la France a enregistré en moyenne 600 incidents antisémites par an depuis 2000.

« Génération haine »

«En 2020, on peut dire qu’une génération entière a grandi dans une France où la haine des juifs, par une partie de la population, s’exprime quotidiennement depuis plus de 20 ans», commente le rapport.

Parmi les outrages les plus notables en 2020, il y avait une attaque brutale contre un homme juif de 29 ans par deux hommes dans l’ascenseur de l’immeuble de ses parents à Paris. La victime, venue chercher sa fille de 7 mois, a été frappée et étranglée par les assaillants, qui ont crié des insultes antisémites lors de l’attaque.

David Ygal

David Ygal

Observateur du monde juif et sioniste convaincu. Opposant à la pensée unique et aux manipulations politiques. Passionné par la Torah et le Talmud. Prône l'Unité inconditionnelle du Peuple juif, autour de la Torah et de ses Sages. Habite en Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *