Fortes tensions dans le monde arabo-musulman à propos du Yémen

Le ton est monté entre Islamabad et les Emirats arabes unis après le rejet par le parlement pakistanais de toute intervention au Yémen: Vote « dangereux », a réagi le ministre des Affaires étrangères émirati, les Emirats nous « offensent », a répondu le ministre pakistanais de l’Intérieur. Le Parlement pakistanais a rejeté vendredi la demande d’aide de l’Arabie Saoudite pour son intervention au Yémen, et appelé le gouvernement pakistanais à rester neutre, en dépit de ses liens avec Ryad. Ce vote a déclenché la colère du ministre d’Etat aux Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Anwar Gargash, qui l’a qualifié vendredi sur Twitter de « contradictoire, dangereux et inattendu », accusant Islamabad de se ranger du côté de l’Iran qui soutient les rebelles au Yémen. Il a ajouté que cette position « pourrait avoir un coût très élevé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *