Forte tension contre le gouvernement libanais

Suite aux manifestations hostiles de ces derniers jours contre le gouvernement libanais par des habitants excédés notamment par l’amoncellement de déchets à Beyrouth, un mur avait été érigé à la hâte hier pour tenter de séparer certains édifices gouvernementaux des manifestants. Selon la chaîne LBC, le montage du mur, qui aurait été ordonné par le ministre de l’Intérieur, Nouhad Machnouk, aurait coûté 30.000 dollars.

Les forces de l’ordre avaient érigé ce mur lundi dans le but de protéger le siège gouvernemental d’éventuelles émeutes, suite à celles qui ont eu lieu durant le weekend. Dimanche, pour la deuxième journée consécutive, des Libanais s’étaient rendus par milliers dans le centre-ville de Beyrouth pour réclamer la démission du gouvernement qui jusque-là a échoué à trouver une solution à la crise des déchets. Mais la manifestation avait fini par dégénérer. Des agitateurs ont lancé des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre présentes sur la place Riad el-Solh et ces derniers ont riposté à coup de jets d’eau et de bombes fumigènes et lacrymogènes. Le mur a été démonté aujourd’hui à la satisfaction des manifestants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *