Fils d’un mineur de cuivre marocain, Gadi Eizenkot devient le 21ième chef d’état-major de Tsahal

Avec un retard considérable sur le calendrier, le ministre de la Défense Moshe Yaalon a officiellement annoncé samedi que le prochain chef d’état-major de l’armée de Défense d’Israël, le général Gadi Eizenkot, prendra ses fonctions en février 2015. Le général Yaïr Golan a été nommé vice chef d’état-major de Tsahal. Les deux nominations ont été approuvées par Moshe Yaalon et le Premier ministre Benjamin Netanyahou. Elles doivent encore être approuvées par le gouvernement ainsi que par la commission Turkel qui valide en Israël les nominations de hauts fonctionnaires.

« Dans les années à venir, l’Etat d’Israël et Tsahal devront faire face à des défis très complexes sur tous les fronts, le long des frontières, a l’intérieur et à l’extérieur du pays », a déclaré samedi Yaalon. « Et le général Gadi Eizenkot est l’officier le plus digne de prendre la relève de chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz, et de guider l’armée israélienne face à  ces défis. »

Eizenkot, 54ans, a rempli toutes les fonctions pertinentes qui le qualifient pour diriger l’armée israélienne. Ancien commandant de la Brigade Golani, il était le secrétaire militaire d’Ehud Barak en 1999-2000, lorsque ce dernier occupait les fonctions de Premier ministre et ministre de la Défense. Il est resté en fonction sous Ariel Sharon. Juif d’origine marocaine, qui assumait jusqu’ici la fonction de n°2 de l’armée, ses parents avaient quitté le royaume chérifien au début des années 50, bien avant la grande vague d’immigration post-guerre des six jours de 1967. Fils d’un mineur de cuivre, il est né à Tibériade et a grandi à Eilat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *