Fils d’Ariel Sharon: « le désengagement de Gaza a été un succès »

Le sort réservé aux dix mille Juifs qui ont été expulsés de leurs maisons du Goush Katif par Ariel Sharon était « malheureux, mais nécessaire », selon son fils, Gilad Sharon. Dans une interview avec Radio de l’Armée, le fils de l’ancien Premier ministre a déclaré que dix ans après le retrait d’Israël de Gaza, « ce territoire ne manque à personne. »

Dans l’ensemble, dit Sharon, le désengagement a été un succès. « Nous ne pouvons pas ignorer le fait que les vies de centaines de personnes ont été sauvées. C’était difficile et douloureux, mais nécessaire. Mon père n’était pas naïf, et il connaissait trop bien nos voisins. Il savait qu’ils choisiraient toujours la terreur plutôt que la coexistence pacifique et prospère. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.