Une fillette juive harcelée et battue dans une école primaire de Paris

Encore une affaire de harcèlement contre une fillette, parce que juive. Une plainte a été déposée à la police et  une enquête est en cours. Voici le communiqué du Bureau national de Vigilance contre l’Antisémitisme.

Le BNVCA est requis par la maman d’une fillette élève de CM2 à l’école primaire Paris 18e qui se plaint que son enfant de 10 ans a été violemment agressée par des camarades de classe au motif qu’elle est juive

Le BNVCA vient d’être requis par la maman d’une élève de CM2 à l’école primaire Paris 18eme, qui se plaint d’avoir été battue, insultée et frappée par certains camarades de classe au motif qu’elle est de confession juive.

Selon la maman et les déclarations de sa fille Ness C. contenues dans la plainte déposée auprès du service de Police, la fillette âgée de 10 ans aura dû essuyer des insultes et des coups à plusieurs reprises et durant plusieurs jours consécutifs. En raison des souffrances provoquées à l’abdomen et aux côtes, l’enfant a été transportée à l’hôpital par sa maman.

Carence de la direction de l’école

Les blessures occasionnées ont conduit le médecin des UMJ à prescrire 10 Jours d’ITT. Le BNVCA a demandé à la police de tout mettre en oeuvre pour vérifier si, comme l’exprime la fillette, elle a été agressée pour des motifs de nature antisémite, et dans ce cas en tenir compte dans le cadre de l’enquête.

La maman se plaint de la carence de la Direction de l’école qui n’aurait pris aucune mesure pour protéger son enfant, ni sanctionné les jeunes agresseurs.

Le BNVCA a contacté le Rectorat de Paris qui a reçu la plaignante, et nous a confirmé qu’il prenait l’affaire au sérieux et acceptait d’accéder à la demande formulée par la maman et faire transférer son enfant dans un autre établissement de son choix.

4 pensées sur “Une fillette juive harcelée et battue dans une école primaire de Paris

  • 6 octobre 2017 à 2:08
    Permalink

    Les Juifs n ont pas compris les lecons de l histoire !
    On va deposer plainte , et apres ?

    Répondre
  • 10 octobre 2017 à 12:06
    Permalink

    Chalom , je ne comprends pas comment cette petite fille a pu retourner à l’école malgré les coups qu’elle recevait de la part d’un ou plusieurs élèves de son école ; son professeur n’a rien remarqué , ses parents non plus , jusqu’au moment ou elle a été tellement battue qu’elle s’est retrouvée à l’hopital . elle n’oubliera jamais .

    Répondre
    • 16 octobre 2017 à 6:37
      Permalink

      De toute façon cava rester lettre morte.Le rectorat ne feras rien a part de dire a ça mère qu’il l’as ferait changer d »école .On en reparleras .

      Répondre
  • 17 octobre 2017 à 10:38
    Permalink

    Cet antisémitisme prouve que pour les juifs, la place est en Israel, ce n’est pas normal qu’au lieu de renvoyer ces enfants Dans une école où vont les racailles à 100% (Puisque ce sont eux qui sont racistes, anti-blancs et antijuif se) il faille déplacer la victime, on marche sur la tête en France (et ailleurs en Europe) heureusement que M.Netanyahu construit en Israel (Judee-Samarie compris) et il ne faut pas se décourager il y aura de la place pour tous les juifs, Mais bien sûr Les premiers arrivés seront les mieux servis. Tous les jours ces racailles prouvent qu’Israel doit garder les territoires disputés, que ceux qui ne sont pas contents viennent en France prendre la place des juifs, seuls contre tous !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *