Feu vert à l’exportation de gaz israélien en Egypte

Le gouvernement égyptien a annoncé aujourd’hui son intention d’autoriser les sociétés privées à importer du gaz naturel israélien par le biais de l’infrastructure existante dans le pays. L’annonce égyptienne devrait ravir les partenaires du gisement naturel Tamar, qui ont signé un contrat d’exportation de gaz avec la société égyptienne Dolphinus. Selon les termes du contrat, le partenariat constitué autour de Tamar fournira un minimum de 5 milliards de mètres cubes de gaz dans les trois premières années, le gaz étant transférée d’Israël en Egypte par le biais d’infrastructures existantes. La demande de gaz en Egypte est en hausse de 9 à 10% par an. L’Egypte tente donc de trouver les moyens d’accroître son approvisionnement en gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *