Festival d’Avignon : Colère du BNVCA, l’organisation juive demande la déprogrammation de la pièce faisant l’apologie du terroriste Mohamed Merah

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a demandé lundi aux organisateurs du Festival d’Avignon de déprogrammer une pièce faisant l’apologie du terroriste Mohamed Merah.

« Le Bureau National de Vigilance contre l’antisémitisme reçoit un très grand nombre de protestations émanant de citoyens scandalisés et indignés par la décision du Festival d’Avignon de présenter cette année, une pièce inspirée des « dernières heures de Mohamed Merah », le terroriste auteur des assassinats de soldats français et d’enfants juifs élèves de l’école juive de Toulouse en 2012. « Moi l’amour je l’aime comme vous aimez la vie » c’est le titre de la pièce de Mohamed Kacili, mise en scène par Yohan Mansa. Ce titre est directement inspiré de l’idéologie islamo-terroriste de Daech. En reconnaissant que le sujet est clivant les auteurs reconnaissent prendre parti. En faisant de l’islamisme terroriste un héros, les auteurs et les responsables du festival d’Avignon se rendent coupables du délit d’apologie du terrorisme. Tenter ainsi de faire de Merah un modèle c’est prendre le risque d’encourager « les jeunes » à se radicaliser à l’Islam dévoyé et criminel », a dénoncé l’organisation juive dans un communiqué.

 

Lire la suite sur lemondejuif.info