Experts israéliens: « Obama ne devrait pas tenter un coup d’éclat concernant le conflit au Proche-Orient »

Alors que les deux derniers mois de la présidence de B. Obama vont s’entamer dans quelques jours, Israël est convaincu que le président Barack Obama va rester fidèle à ce qu’il a déclaré à l’ONU en 2011: «La paix ne viendra pas à travers des déclarations et des résolutions aux Nations Unies. »

Le sujet des intentions de M. Obama pour le Moyen-Orient a été discuté à la maison du Premier ministre Binyamin Netanyahu à Césarée dimanche avec une délégation bipartite d’anciens responsables de la sécurité nationale de haut rang, a rapporté le Jerusalem Post.

M. Obama pourrait faire un discours délimitant ce que devraient être selon lui les conditions d’un accord de paix pour résoudre le conflit israélo-palestinien. Le pire scénario pour Israël serait que le président sortant décide de soutenir ou de ne pas opposer son veto à une nouvelle résolution de l’ONU sur le Moyen-Orient.

Dans les deux cas, Israël craint que l’action d’Obama ne conduise à une situation dans laquelle une solution au conflit soit imposée de l’extérieur plutôt que par des négociations entre les deux parties.

Ces derniers jours, cependant, les responsables gouvernementaux israéliens ont répété les vues d’Obama sur l’Etat palestinien tel qu’il l’a exprimé dans son discours en 2011 à l’Assemblée générale de l’ONU.

«La paix ne viendra pas à travers des déclarations et des résolutions aux Nations Unies – si c’était si facile, il y aurait la paix maintenant, » avait-il dit.

« En fin de compte, ce sont les Israéliens et les Palestiniens qui doivent vivre côte à côte. En fin de compte, ce sont les Israéliens et les Palestiniens – pas nous – qui doivent parvenir à un accord sur les questions qui les divisent: sur les frontières et sur la sécurité, sur les réfugiés et Jérusalem ».

Un responsable a déclaré que le discours prouve qu’il est peu probable que Obama va essayer de sortir un lapin de son chapeau au dernier moment.

« Ce discours était clair et sans équivoque, et nous espérons qu’il n’y aura pas de surprises », a déclaré le fonctionnaire.

Selon le rapport, le négociateur au Moyen-Orient Dennis Ross, qui a rencontré M. Netanyahu dimanche, a déclaré qu’il ne croyait pas que « l’administration allait faire un gros effort au Conseil de sécurité, » car cela causerait plus de mal que bien.

Une pensée sur “Experts israéliens: « Obama ne devrait pas tenter un coup d’éclat concernant le conflit au Proche-Orient »

  • Avatar
    31 août 2016 à 21 h 25 min
    Permalink

    il dois convaincre son premier ministre d’accepter negociation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *