Exclusif: les rumeurs sur la démission d’Abbas s’amplifient!

Selon la loi palestinienne, les élections présidentielles devraient avoir lieu tous les quatre ans, mais les dernières ont eu lieu en 2005.

Il y a bien des fuites sur le fait que le président palestinien Mahmoud Abbas aurait l’intention de démissionner, mais l’identité de son successeur est le sujet qui fait le buzz actuellement chez les Palestiniens. Depuis un certain temps, Abbas insiste sur le fait qu’il ne se représentera pas à la tête de l’exécutif à nouveau lorsque des élections auront finalement lieu. Mais en même temps, il n’a pas non plus nommé un vice-président, qui serait son successeur probable. De récents licenciements et des nominations au sein de la direction palestinienne ont relancé la spéculation rampante que le président Mahmoud Abbas a l’intention de démissionner et que les changements de personnel sont annonciateurs de qui succédera au dirigeant de 81 ans.

Le mystère du calendrier d’Abbas

Le 26 juillet, la première chaîne israélienne est la première à se jeter à l’eau. Elle cite plusieurs proches collaborateurs d’Abbas disant qu’ils attendaient sa démission en septembre. En réponse à la possibilité de la démission de M. Abbas, une source officielle parlant à Al-Monitor sous condition d’anonymat a déclaré énigmatiquement qu’Abbas a « menacé de prendre des décisions inattendues sans divulguer la nature ou le calendrier de ces décisions. »

2020527889

Fahmi al-Zarir, le secrétaire général adjoint du Conseil révolutionnaire du Fatah, a rejeté les rapports israéliens comme étant inexacts. Selon lui, il n’y a eu aucune indication que M. Abbas avait l’intention de démissionner, en soulignant que les nominations au sein de l’Autorité Palestinienne, ainsi qu’à l’OLP, sont soumises à des lois. « Personne n’a d’information, et personne ne peut prédire ce que le président va faire dans la période à venir », a déclaré Zarir. « Des réunions importantes auront lieu ce mois-ci et le mois prochain pour discuter de toutes ces questions nationales. »

Abbas, déçu de son manque de résultats?

Parmi les réunions prévues, il y a celles concernant les relations avec Israël et le recours aux instances internationales pour obtenir la reconnaissance de droit de la Palestine. L’échec des négociations américaines négociées avec Israël en avril 2014 avait encouragé la spéculation au sujet de la démission de M. Abbas.

a la une 2

Abbas Zaki, un membre du Comité central du Fatah, a déclaré à Al-Monitor, « Abbas est honnête avec lui-même. Il est venu pour faire la paix, mais il a été déçu par le processus de négociation et ne trouve rien de mal à dire qu’il va démissionner. Il l’a suggéré plus d’une fois depuis que le processus de paix a été obstrué il y a un an. Abbas réitère son intention de démissionner chaque jour. Il est venu au pouvoir afin de faire la paix, mais aujourd’hui, il ne trouve pas un partenaire israélien. Abbas a tout offert pour faire la paix, et aujourd’hui, il veut dire que toutes les options sont envisageables. Abbas a déjà insinué qu’il va dissoudre l’Autorité palestinienne et la remettre à Israël, que ce soit en privé ou ouvertement. Pourtant, à toutes fins pratiques, il n’y a pas de sérieux préparatifs pour une transition du pouvoir après la démission ou le décès de M. Abbas.

Un successeur pour un président de 81 ans?

Le 4 juillet, Abbas nomme Saeb Erekat comme secrétaire général par intérim du Comité exécutif de l’OLP. Cela a soulevé la spéculation qu’Erekat pourrait lui succéder comme président de l’OLP ou président de l’AP. Cette décision intervient dans un contexte de mouvements internes sans précédents, y compris le licenciement de Mohammad Dahlan du Comité central du Fatah suite à la décision du procureur général d’enquêter sur sa fondation « Avenir pour la Palestine » qui a entraîné le gel

d’1 600 000 dollars de ses actifs.

 

 

a la une 1

Ahmad Majdalani, un membre du Comité exécutif de l’OLP, a déclaré à Al-Monitor qu’il ne croit pas que la nomination de secrétaire général soit liée à la question de la succession. « Lier la nomination d’un secrétaire général avec la démission du président est de la propagande politique et les médias israéliens sont conçus pour causer de la confusion politique. Ils veulent suggérer que le président n’est pas un partenaire pour la paix, qu’il veut démissionner et renoncer à ses responsabilités, car il est fatigué. . Néanmoins, cela ne se fera qu’à travers les urnes, et les gens choisiront leur président sans être influencés par quiconque.  »

Cela soulève donc des craintes légitimes concernant l’insécurité, le chaos ou un vide après la mort du président ou sa démission. La spéculation continue, quant à elle de grandir.

Une pensée sur “Exclusif: les rumeurs sur la démission d’Abbas s’amplifient!

  • 17 août 2015 à 7 h 56 min
    Permalink

    C’est génial! Quel plaisir de ne plus voir cette face de rat qui donne toujours les éloges aux palestiniens qui tuent des juifs même lorsque les victimes sont des bébés de 3 mois (attentat a la voiture bélier dans la station tramway a Jérusalem….). En souhaitant que ca va faire capoter définitivement les pour parlers de paix avec les palestiniens de Judée Samarie car je trouve qu’il vaut mieux leur donner des bombardements intensifs sur leurs fiefs de coupe-gorge (tel que Ramène-la, Sichem (Naplouse pour les enfoirés qui veulent déposséder Israel) , Jenine, Bethleem et les quartiers arabes de Hebron) plutôt que la Judée- Samarie (nos provinces ancestrales depuis Josué nommées Cis-Jordanie par les mêmes enfoirés qui veulent déposséder Israel)

    En ce qui concerne l’article « Pétrole israélien : le miracle se poursuit sur le Golan » …..mais c’est super! Une fois qu’on aura trouve le pétrole il ne restera plus qu’a donner le Golan a la Syrie sous les pressions internationales qui ramèneront alors leur fraise en disant que le Golan doit être donné a la Syrie pour une paix durable…..en échange de rien naturellement et en cadeau gratuit sans rien exiger en échange……C’est la procédure habituelle du gouvernement israélien (qu’il soit de gauche ou de droite d’ailleurs…)!!!!

    Exemple? Le Sinaï! Les égyptiens nous ont attaqués par SURPRISE durant la guerre des 6 j…… Nous avons conquis le Sinaï alors sur notre agresseur de la même manière que la France a conquis l’Alsace et la Lorraine sur l’Allemagne nazie qui commença la guerre (et qui contrairement a Israel n’a jamais rendu après la victoire des alliés ces provinces en fait allemandes!!!)….. Dans le Sinaï nous avons alors trouvé du pétrole! Durant la paix Sadat- Begin Israel a donné le Sinaï et son pétrole (trouvé donc par Israel) et Sadat Egypte ont tout reçu …..Il fut alors normal que le monde mette au pinacle Sadat pour avoir tout reçu et les miettes de ce pinacle a Begin puisqu’il donna le c..des juifs d’Israël (en plus Begin s’engagea a créer un état palestinien dans les 30 ans a venir c’est a dire s’engagea a donner la moitie du territoire déjà miniature d’Israël au peuple palestinien que l’on venait de créer a partir de réfugiés égyptiens et jordaniens…. Tout en recevant TOUT les égyptiens eux n’ont rien donné (même pas de l’eau alors qu’il en manquait en Israel), ils n’ont juste garanti qu’il ne tirerait plus PAR surprise (comme ils en avaient l’habitude avant) contre Israel….

    Donc pour le pétrole du Golan nous attendons de voir a qui il va profiter? Les israéliens paieront-ils le prix du litre d’essence MOITIE PRIX ou bien augmentera t-on le prix de l’essence pour les juifs afin d’exporter l’énergie trouvée, chose qui ne fera que grossir les grosses poches des riches d’Israël?????

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.