Examen de conscience. Cet israélien va jusqu’au bout

Dans le passé, Its’hak Moshé était un ardent supporter du (club de football) Maccabi Haifa. Il y a 15 ans, il s’était rendu au stade de football de Kiryat Eliezer et avait assisté à trois matchs sans payer de billet. Par Sivan Rahav Méir.

Un Examen de conscience qui intervient bien longtemps après les faits. Its’hak s’est marié et est devenu père. Aujourd’hui , il travaille pour la société Tenouva. Dernièrement, il a participé à un cours de Thora portant sur le vol, qu’il soit commis en cachette ou non. Il s’est alors rappelé de ce qu’il avait fait et a décidé de réparer son indélicatesse.

Dans le journal “Yediot A’haronot”, il a été rapporté que Yits’hak a téléphoné au Maccabi Haifa et, en dépit du fait que son offre de remboursement a été rejetée par les responsables, il n’a pas été apaisé. Aussi, il a envoyé au club un chèque de 200 shekels avec l’explication suivante: « C’est pour moi une grande réparation. Cela soulagera ma conscience. Mon but en publiant cette histoire est de donner exemple aux jeunes afin qu’ils ne soient pas tentés de commettre un vol en cachette. »

Le Maccabi Haifa a remercié Its’hak et a fait don de cette somme à l’organisme à but non lucratif «Variety».

Examen de conscience…de toute ton âme

Chaque année, à l’approche du mois d’Eloul, on publie des récits analogues sur des gens qui font leur examen de conscience. Il s’agit souvent de choses dont il est possible de dire qu’elles sont trop anciennes ou trop mineures.

Dans Nitsavim (l’une des deux sections hebdomadaires de la Thora que nous lisons cette semaine), il est écrit: “Que tu retournes à l’Eternel ton D. et que tu obéisses à sa voix en tout ce que je te recommandes aujourd’hui -toi et tes enfants- de tout ton cœur et de toute ton âme” (Deutéronome XXX, 2, traduction du Rabbinat français).

Le repentir est un grand mot, parfois effrayant. Certains réussissent à l’appliquer dans les moindres détails par de petites actions de réparation.

Sivan Rahav Meir est une journaliste de renom au sein de la 12e chaîne de télévision israélienne. Chaque jour, elle offre un petit enseignement de Torah. Il est diffusé un peu partout dans le monde dans une dizaine de langues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *